Subscribe

Le républicain Mitt Romney devant le défi du “Vieux Sud”

Le modéré Mitt Romney défend son statut de favori dans la course républicaine à la Maison Blanche avant les primaires du Mississippi et l’Alabama mardi, deux Etats du “Vieux Sud” où ses rivaux Newt Gingrich et Rick Santorum promettent un scrutin des plus serrés.

L’ex-gouverneur du Massachusetts fait la course en tête, après avoir raflé environ 40% des 1 144 délégués nécessaires pour obtenir l’investiture du parti. Face à lui, Newt Gingrich et Rick Santorum tentent de s’imposer chacun comme le seul garant des valeurs ultra-conservatrices. Et à mesure que leur duel se poursuit, M. Romney se rapproche peu à peu de l’investiture.

Les trois principaux candidats sont confiants dans leurs chances d’emporter la désignation du parti pour affronter le président sortant Barack Obama à la présidentielle du 6 novembre. M. Romney estime que tout est déjà joué, M. Santorum assure qu’il s’agit désormais d’un duel entre lui et le candidat modéré, M. Gingrich mise tous ses espoirs sur le Mississippi et l’Alabama.

L’ancien président de la Chambre des représentants, homme du Sud, n’a pour l’heure remporté que la Géorgie et la Caroline du Sud, sur les 26 Etats où ont eu lieu des primaires et des “caucus”, assemblées populaires, depuis janvier. M. Gingrich va tenter de convaincre pour arracher deux victoires qu’il qualifie lui-même d'”impératives”.

A en croire le sénateur républicain Lindsey Graham, “mathématiquement, tout est déjà pratiquement fini”. “Si Romney s’en tire bien, s’il gagne soit le Mississippi soit l’Alabama et qu’il gagne l’Illinois (le 20 mars, ndlr), je pense qu’il est virtuellement impossible que (les primaires) se poursuivent au-delà du mois de mai”, a dit M. Graham sur la chaîne ABC dimanche. Mais ni Rick Santorum, ni Newt Gingrich ne sont prêts à jeter l’éponge.

Rick Santorum, fervent catholique, s’est adjugé samedi 51% des voix lors des “caucus”, assemblées populaires, du Kansas, un Etat rural au coeur de l’Amérique ultraconservatrice. Les trois hommes qui font campagne sans relâche dans le “Vieux Sud” sont dans un mouchoir de poche dans le Mississippi et l’Alabama, avec un léger avantage pour Mitt Romney, selon les derniers sondages.

Dans le Mississippi, Newt Gingrich (33%) mène d’une courte tête devant Mitt Romney (31%) et Rick Santorum (27%), selon un sondage publié dimanche par l’institut PPP. Mais un sondage Rasmussen de la semaine dernière place M. Romney en tête. Dans l’Alabama, selon une moyenne de plusieurs sondages réalisés par le site RealClearPolitics, M. Gingrich est en tête avec 27% des intentions de vote talonné par Mitt Romney (26,3%) et Rick Santorum (25%).

A ce jour, M. Romney a remporté 17 des 26 Etats ou territoires d’outre-mer qui ont déjà organisé leurs consultations contre sept pour Rick Santorum, deux pour Newt Gingrich et aucun pour le candidat conservateur isolationniste Ron Paul. Au total, M. Romney a engrangé 455 délégués, contre 199 pour M. Santorum, 117 pour Newt Gingrich et 64 pour M. Paul.

Face à une bataille qui s’éternise côté républicains, les partisans du président démocrate Barack Obama se réjouissent. Mais ils doivent eux aussi faire face à leur propres difficultés. En effet, selon un sondage paru dimanche, la cote de popularité du président Obama est tombée sous les 50% en raison de la hausse des prix du carburant. Lundi, M. Santorum sera à Biloxi dans le Mississippi, puis il se rendra dans l’Alabama. Newt Gingrich tiendra aussi des réunions publiques dans les deux Etats. M. Romney sera à Mobile dans l’Alabama.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related