Subscribe

Le Ring n’Roll décomplexé de Catherine Ringer

Sa voix est l’une des plus puissantes du rock hexagonal. Trois ans et demi après la mort de son compagnon de route Fred Chichin, Catherine Ringer revient avec un disque solo, Ring n’Roll, prolongeant l’héritage des Rita Mitsouko.

Elle est la voix des tubes Marcia Baila, Y’a de la haine, Andy, Les Histoires d’A, ou C’est comme ça. Mais depuis sa dernière tournée, après le décès de son compagnon Fred Chichin en 2007, Catherine Ringer, en deuil, avait perdu la voix. « Je n’avais plus envie de chanter. C’est Mark Plati, [le producteur américain exilé en France reconnu pour son travail aux côtés de David Bowie dans les années 1990, ndlr] qui m’y a poussé. Il m’a dit ‘Allez, il faut faire un peu de musique, il faut pas rester comme ça’. Comme les premières notes sont bien sorties, on a continué. Ça valait le coup, non ? »

Deux ans et demi de travail et plusieurs allers-retours entre les studios de Paris et de Los Angeles plus tard, Ring n’Roll voit le jour, sur les cendres encore tièdes des Rita Mitsouko. Puisant dans les registres punk, funk ou rock, il dévoile les compositions les plus diverses. « Je ne suis pas cantonnée dans le rock. J’aime la musique classique européenne, j’aime la funk, j’aime la soul, la musique de film, l’accordéon, le rock, l’électro, certains trucs de métal, les opéras chinois de l’époque, la valse mexicaine, les yuddles suisses et Johnny Cash », énumère Catherine Ringer, qui n’a rien perdu de sa gouaille.

Composé entièrement par l’artiste, sous le regard bienveillant de Plati, Ring n’Roll lui ressemble. Hétéroclite, fort en gueule, exigeant. Comme le morceau Punk 103, qui se paie le luxe d’une collaboration avec le rappeur new-yorkais RZA, du Wu-Tang Clan. Ou les accords de l’accordéoniste japonais coba, sur le titre Rendez-Vous. Rock ou classique – on pense à la reprise de la symphonie n°5 de Malher qui ouvre le disque – on y passe de l’anglais au français sans sourciller. Un morceau How Do You Tu, reflète bien cette facette bilingue de l’artiste, entretenue par des allées et venues fréquentes entre l’Europe et les Etats-Unis.

Let’s Ring’N’Roll !

« New York, j’y ai toujours passé deux semaines par ci, deux semaines par là, raconte l’artiste. La dernière fois que j’y suis restée quelques temps, c’était dans les années 90 pour le mixage de l’album Système D. Dans les années 80 aussi, j’y ai joué, avec les Rita dans une grosse boîte, au Tunnel. C’était un club dans une ancienne station de métro je crois. C’était un New York un peu plus… sauvage !, dirons-nous. »
Si les Etats-Unis lui évoque d’abord « les emballages », il rappelle aussi à Catherine Ringer quelques succès notoires, aux publics très différents. « Certains titres des Rita Mitsouko ont très bien marché dans les clubs américains à l’époque. Chaque titre avait son marché. Andy marchait super bien chez les Blacks car la chanson est funk et l’album est sorti sans nos têtes sur la pochette. C’est comme ça plaisait plutôt dans le Midwest, chez les cowboys. Et Marcia plaisait à New York, parce que c’est un peu salsa. »

Invitée à venir chanter lors du festival Summer Stage de Central Park le 21 juin dernier, pour la fête de la musique, l’icône pop-rock française espère revenir chanter rapidement dans la Grosse Pomme. « Nous avons prévu de revenir d’ici peu », lance-t-elle, en parlant soudainement au pluriel. Un « Nous » qui fait peut-être allusion à la présence invisible de Fred Chichin à ses côtés. Car dans chacune de ses notes, Ring’N’Roll respire l’amour de l’artiste à son homme disparu. « Ton regard est dedans mes yeux/ Oui, c’est ta flamme/ Et je suis deux », conclut superbement la chanson Malher, composée sur un adagietto de la Symphonie N°5 du compositeur viennois.

Catherine Ringer, Ring n’Roll, (Because) 2011.

Catherine Ringer à Central Park le 21 juin pour la Fête de la musique:


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Le chanteur Daniel Darc est décédéLe chanteur Daniel Darc est décédé Ecorché vif du rock français depuis ses débuts dans les années 80 avec Taxi Girl, Daniel Darc, est décédé jeudi à l'âge de 53 ans après une carrière assombrie par les addictions et un […] Posted in Music
  • Daft Punk remporte deux GrammysDaft Punk remporte deux Grammys Les pionniers français de "l'électro" Daft Punk ont remporté deux trophées hier soir lors de la 51ème cérémonie des Grammy Awards: meilleur album électronique ou "dance" pour "Alive […] Posted in Music