Subscribe

Le San Francisco décapant des jeunes Français

La sublime baie de San Francisco accueille plus de 40 000 Français fascinés par sa douceur de vivre et son incroyable dynamisme économique. Les jeunes en particulier sont de plus en plus nombreux à venir s’y installer pour étudier ou se lancer dans la vie active. Portrait d’une jeunesse française tombée amoureuse de la ville et de ses alentours.

« Il suffit de se retrouver à des événements comme la course de Bay to Breakers pour comprendre la magie de San Francisco », explique Romain Colle, 25 ans, qui habite à quelques blocs du point de départ du fameux cross de la ville. Chaque 1er dimanche de mai depuis 1912, cette course de 12 km qui relie la plage la plus au nord de San Francisco à celle du sud de la ville, est ouverte à tous. Seule condition : chaque participant doit arborer le déguisement le plus farfelu possible. « La coutume veut qu’un groupe de coureurs déguisés en saumons fasse toute la course à contre courant ! » continue Romain. L’originalité de San Francisco, son atmosphère et ses traditions expliquent en partie pourquoi la ville du nord de la Californie attire tant de jeunes Français. Ainsi le jour de Pâques, une immense descente de tricycle est organisée dans la rue la plus en pente de cette cité de 765 000 habitants surnommée « Frisco » par ses habitants. Adultes et plus jeunes dévalent la fameuse Lombard Sreet à califourchon sur des engins – n’importe quel engin – à roues. L’année dernière, Nicolas Faugnan, 25 ans, s’est acheté pour l’occasion un tricycle sur craigslist, le site américain des petites annonces. Lui et d’autres amis français et californiens ne ratent pas un seul événement de ce genre. « C’est là le charme de San Francisco », explique le jeune homme.

Sortir dans « Frisco »

San Francisco regorge de lieux de sortie insolites. Anaïs Furia, étudiante en 3e année à l’université Paris Dauphine, vient de passer son année Erasmus (un programme éducatif d’échange dans le cadre de l’Union Européenne) à la San Francisco State University. Elle connaît les bars et boîtes branchées de la ville sur le bout des doigts. « Le Minna est un lieu très fréquenté par les jeunes Français le mardi soir », raconte-telle. Cet endroit très à la mode situé dans le Downtown, non loin du Financial District fait à la fois office de galerie d’art, de bar et de boîte de nuit. « Vous pouvez boire un verre tout en regardant les tableaux d’un artiste de la ville », explique Anaïs. Tout comme New York, San Francisco, a ses French Tuesdays, ces soirées chics organisées par de jeunes Français, où champagne et costume sont de mise. « Pour les soirées plus informelles, vous pouvez également vous inscrire sur le groupe Facebook French Connection San Fransisco créé par Edouard Gasser, un ancien de l’ESCP (l’Ecole supérieure de commerce de Paris) qui propose de se retrouver entre Français une fois par mois dans un bon restaurant ou un bar », explique Ophélie Quint, en stage à la chambre de commerce et d’industrie. L’esprit d’ouverture et la tolérance si caractéristiques à San Francisco, se retrouvent chez les Français venus s’y installer. « Je ne cherche pas à rencontrer des compatriotes à tout prix », raconte Pierre Souillot. En revanche, le jeune homme avoue souvent aller dans des restaurants français « pour retrouver la bonne nourriture de l’Hexagone ! » Selon le site internet du San Francisco Chronicle, le principal quotidien de San Francisco, la ville compte plus de 50 établissements culinaires français, tels que la Fringale, Ticouz ou encore Le Café Tartine.

Un pôle de recherche très attractif

SF comme les jeunes Français la surnomment, est aussi réputée pour ses grands centres universitaires. La ville compte à elle seule dix facultés sans oublier les illustres universités de Berkeley et Stanford, respectivement situées au nord-est et au sud-ouest de San Francisco. La faculté de médecine et de pharmacie de l’université de Califonie-San Francisco (UCSF) est la deuxième meilleure du monde, selon un classement de l’université de Shanghai. Sébastien de Feraudy, la trentaine, fait de la recherche en cancérologie depuis 3 ans à UCSF. Lorsqu’on lui demande pourquoi il a choisi d’immigrer en Californie pour étudier, le jeune homme ne mâche pas ses mots. « C’est plus excitant aux États- Unis. Ici, il y a beaucoup plus de possibilités de financements notamment grâce aux liens très forts qui existent entre la médecine, la recherche biomédicale et l’industrie des biotechnologies.(…) Pendant que la France préserve ses avantages acquis et compte sur l’État pour la protéger de la réalité du monde moderne, en Californie on invente le futur. »

Selon Christophe Mustelli, attaché culturel de l’ambassade, plus de 1500 étudiants français sont inscrits dans l’une des universités de San Francisco, Berkeley ou Stanford. Ils sont treize au Département de français de Berkeley et deux en philosophie. « Les meilleurs étudiants de France sont souvent tentés d’aller faire leur doctorat ou de prendre un poste de conférencier à Stanford ou Berkeley », explique Christophe Mustelli. Ainsi, Cécile Alduy, ancienne élève de l’École Normale Supérieure est professeur assistant au Département de français de Stanford. Au printemps 2004, cette jeune femme brune d’une trentaine d’années a créé un festival de films français “From Script to Screen” afin dit-elle, de faire « un pont avec la culture americaine ». « J’essaie d’éviter les films trop cliché sur les Français, explique-t-elle. (…) En 2007, nous avions projeté L’Esquive d’Albellatif Kechiche (ndlr, le réalisateur de La Graine et le Mulet). »

Premier emploi dans la Silicon Valley

À quelques kilomètres au sud de San Francisco, la Silicon Valley est l’une des régions les plus dynamiques au monde dans le domaine de la haute technologie et de l’environnement. Beaucoup d’ingénieurs français y décrochent leur premier emploi. Selon le consul de France à San Francisco, Pierre François Mourier, « 8000 Français environ travaillent dans les emplois liés aux technologies. » Laetitia Malphettes, 25 ans, fait de la recherche pour Genetech, l’une des entreprises fondatrices de l’industrie biotechnologique (ndlr, utilisation des informations génétiques pour développer et commercialiser les biothérapies). Laetitia fait de l’ingénierie génétique de cellules de mammifères pour la production de protéines recombinantes. « Je fais de la recherche pour améliorer les cellules et finalement produire plus et plus vite », explique-t-elle

Après avoir effectué sa troisième année de Centrale Paris en double diplôme à Stanford, Romain Colle, lui, a choisi de rester en Californie. « Les offres dans le domaine de l’informatique étaient plus intéressantes ici et beaucoup mieux payées qu’en France. » Le jeune homme, quand il ne dévale pas les rues de la ville déguisé, travaille désormais pour Oracle, le plus grand éditeur de logiciels d’entreprises, et est notamment en charge du développement des bases de données. Un environnement professionnel et un cadre de vie qui lui permettent de vivre, comme beaucoup de jeunes Français établis dans la région, le rêve californien à fond.

UNE VILLE METISSÉE

Créée en 1776 par des colons espagnols, San Francisco s’étend sur 600 km². Aujourd’hui avec 765 000 habitants, c’est la ville à la seconde plus forte concentration de population des États-Unis derrière New York. 44 % de cette population est blanche, près d’un tiers est d’origine asiatique, 14 % est hispanique et 7 % noire. Peu d’habitants de San Francisco sont natifs de la ville. 35 % sont originaires de Californie alors que 39 % sont nés à l’extérieur des États-Unis.

Carnet d’adresses

Institutions

Consulat de France
540 Bush Street
Tel : (415) 397- 4330
www.consulfrancesanfrancisco.org

Alliance Française
1345 Bush Street
Tel: (415) 775-7755
www.afsf.com

Bars

111 Minna Gallery
111 Minna Street
Tel: (415) 974-1719

Café Bastille
22 Belden Place,
Financial District
Tél.: (415) 986.5673

Restaurants

Ti Couz
3108 16th Street
Tel: (415) 252 7373

La Fringale
570 4th St
Tel: (415) 543-0573

Plouf
40 Belden Place
Tel: (415) 986-6491

Café Claude
7 Claude Lane
Tel : (415) 392-3505

Café de la Presse
352 Grant Avenue
Tel : (415) 398 2680

Hôtels

Hotel Palomar
12 Fourth Street,
Tel: (415) 348.1111
Fax: (415) 348.0302

Argonaut Hotel
495 Jefferson Street
at Hyde
Tel: 415.563.0800

Hotel Triton
342 Grant Avenue
Tel: 415.394.0500

Education

Lycée Français La Pérouse
755 Ashbury Street
San Francisco, CA 94117
Tel : (415) 661.5232
Fax : (415) 661.0246
www.lelycee.org

Lycée International Franco- Américain
150 Oak Street
San Francisco, CA 94102
Tel : (415) 558.2000
Fax : (415) 558.2024
www.frenchamericansf.org

Sur Internet

French Tuesday
SF@frenchtuesdays.com
www.frenchtuesdayscom

Facebook
Groupe San Francisco French Connection
www.facebook.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related