Subscribe

Le tireur du Pentagone a été abattu

Le tireur qui a ouvert le feu sur des agents de sécurité du Pentagone avant d’être tué était lourdement armé et sans doute déterminé à faire un carnage, mais n’avait semble-t-il pas de lien avec le terrorisme, a indiqué vendredi la police.

L’homme a été identifié sous le nom de John Patrick Bedell, 36 ans, originaire de Californie. Il est mort après avoir été touché à la tête par les tirs des agents de sécurité du Pentagone, dont deux avaient été légèrement blessés lors de la fusillade intervenue jeudi soir, a déclaré à la presse Richard Keevill, un responsable de l’organisme chargé de protéger le ministère américain de la Défense (Pentagon Force Protection Agency). “Il n’y a aucune indication jusqu’à présent qu’il y ait un lien avec le terrorisme intérieur ou international”, a ajouté le porte-parole.

Les médias avaient indiqué auparavant que des caméras de surveillance vidéo montraient John Patrick Bedell en train de parler avec un autre homme avant la d’ouvrir le feu, à l’entrée du gigantesque bâtiment du ministère de la Défense. Mais, a affirmé M. Keevill, les bandes vidéo “confirment ce que nous avons dit, à savoir que le tireur a agi seul”.

Le responsable a précisé qu’aucun mobile de la fusillade n’avait pour le moment été découvert, ajoutant que les courriers électroniques de Bedell, épluchés par la police fédérale (FBI) et d’autres administrations, laissaient penser que l’homme nourrissait du ressentiment envers le gouvernement américain et des doutes concernant les attentats du 11 septembre 2001.

“C’est une des nombreuses choses que nous examinons”, a dit M. Keevill, ajoutant que les autorités devaient maintenant confirmer que les courriels émanaient bien du tireur. Dans un de ces messages, l’auteur, qui utilise le nom JPatrickBedell, dit qu’il enquête pour “établir la vérité des faits, comme les destructions du 11-Septembre”.

Il écrit également: “je suis déterminé à ce que justice soit faite concernant la mort du colonel James Sabow”. Il s’agit d’un Marine mort dans son jardin en 1991, officiellement d’un suicide. Mais certains affirment qu’il a été assassiné car il était sur le point de révéler l’existence d’un trafic d’armes et de drogue entre les Etats-Unis et l’Amérique latine à bord d’avions militaires américains.

Selon un responsable policier, qui s’exprimait sous couvert d’anonymat, Bedell était mentalement “instable” et avait eu des altercations avec la police. M. Keevill a précisé que le tireur était vêtu de façon élégante et décidé à faire un carnage. “Il était lourdement armé”, avec deux pistolets de calibre 9 mm et plusieurs chargeurs, a dit M. Keevill, ajoutant que Bedell avait traversé le pays en voiture depuis la Californie et que des munitions supplémentaires se trouvaient dans son véhicule.

L’homme “s’est dirigé directement vers les agents des forces de l’ordre et a ouvert le feu” à l’entrée du bâtiment, a ajouté le responsable, précisant qu’un “nombre important de coups de feu” avaient été tirés.

Trois agents de sécurité, dont les deux qui ont été blessés, ont répliqué aux tirs. Légèrement blessés grâce à leurs gilets pare-balles, ils ont pu quitter l’hôpital, a précisé M. Keevill.

Le responsable a souligné que la police du Pentagone suivait un entraînement sophistiqué depuis le 11-Septembre, lorsqu’un avion détourné s’est abattu sur une aile du bâtiment. Les procédures de sécurité ont encore été renforcées depuis la fusillade survenue le 5 novembre dernier sur la base militaire de Fort Hood, au Texas, qui a fait 13 morts et 43 blessés.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related