Subscribe

Le Vélib à Hollywood?

Saga du Vélib, suite. Gil Garcetti, un photographe américain basé sur la côte Ouest, a proposé à plusieurs villes de l’agglomération de Los Angeles d’adopter le Velib parisien. La municipalité de Long Beach, une ville de 500 000 habitants, a déjà lancé un appel d’offres.

Gil Garcetti a une vision. Le photographe de Los Angeles aimerait importer le Vélib parisien dans la Cité des Anges et son agglomération. L’homme a déjà contacté plusieurs municipalités et les premiers retours sont favorables. “À Long Beach (ndlr, Sud-Ouest de Los Angeles), les autorités sont sur le point de faire un appel d’offres, explique-t-il. Mon fils est président du conseil municipal de Los Angeles et représente la circonscription de Hollywood. Lui aussi veut un programme similaire au Vélib parisien. Beverly Hills a aussi dit oui.”

Sumi Gant, responsable du “projet Vélib” à la municipalité de Long Beach, affirme que l’appel d’offres débutera le mois prochain. “Nous n’avons pas encore déterminé comment nous allons procéder, admet-elle. La solution que nous préférons serait d’avoir un sponsor privé qui gèrerait le parc de vélos en échange d’espaces publicitaires. Mais nous avons aussi la possibilité de demander un abonnement mensuel pour l’utilisation du service”.

Long Beach aimerait lancer “Vélib” dès la fin de l’année. “Mais cela dépendra du partenaire que nous trouvons”, glisse Sumi Grant. “Comme le souhaite Gil Garcetti, nous aimerions aussi pouvoir convaincre d’autres villes de l’agglomération de Los Angeles de participer au projet.” Une piste cyclable d’une cinquantaine de kilomètres relie déjà Long Beach à Santa Monica.

Gil Garcetti cherche lui aussi à démarcher un sponsor pour son programme et affirme avoir notamment contacté l’annonceur français JCDecaux. L’un des défis du photographe est de convaincre la municipalité de Los Angeles. Cette dernière n’a pas encore donné son aval. “Je comprends leur position, poursuit-il. J’aimerais que d’autres villes américaines rejoignent le mouvement. Honnêtement, je ne sais pas où tout ceci va nous mener.”

“Tout a commencé avec une photo que j’ai prise d’une jeune femme très bien habillée qui faisait du vélo dans les rues de Paris”, se rappelle encore Gil Garcetti. “Au premier abord, je me suis dit que c’était juste un joli cliché jusqu’au jour, où j’ai vu une autre jeune Parisienne élégante sur une bicyclette.” Gil Garcetti s’est mis alors à photographier les utilisatrices du Vélib. Son livre doit sortir l’année prochaine et le photographe voudrait que la date de publication coïncide avec le lancement du Vélib’ dans les rues de Los Angeles. “Mon projet n’est pas une astuce pour vendre mon ouvrage”, se défend-il. “On ne gagne pas beaucoup d’argent avec des livres de photos. J’ai vraiment envie de bouleverser certaines habitudes et d’encourager les gens à prendre leur vélo.”


Et aussi…

Bientôt des Vélib à New York ?

www.garcetti.com, le site perso de Gil Garcetti

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related