Subscribe

Le virus A(H1N1), présent sur tous les continents, continue de progresser

Le virus A(H1N1) continue de gagner du terrain: tous les continents sont désormais affectés par la grippe porcine qui a contaminé près de 20.000 personnes, tandis que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) voit le monde plus proche que jamais d’une pandémie.

Un premier cas a été diagnostiqué officiellement mercredi par l’OMS sur le continent africain, en Egypte, l’un des pays déjà les plus touchés au monde par la grippe aviaire A(H5N1) avec 27 cas mortels.

Depuis l’apparition du nouveau virus A(H1N1), les experts de l’OMS craignent un cocktail dévastateur, réunissant les caractéristiques du nouveau virus, très contagieux, et celles du virus aviaire, particulièrement virulent.

Resté jusqu’à présent à peu près aussi meurtrier qu’une grippe saisonnière classique, le virus A(H1N1) pourrait se transformer en véritable fléau pour les populations plus vulnérables des pays pauvres de l’hémisphère sud, selon l’OMS.

Le virus, qualifié de “subtil et sournois” par la directrice général de l’organisation Margaret Chan, pourrait y faire d’autant plus de dégâts que les systèmes de santé des pays en voie de développement sont souvent incapables de même détecter sa présence, s’inquiète l’organisation. Le virus de la grippe porcine avait contaminé mercredi 19.273 personnes dans 66 pays, faisant 117 morts, selon le dernier bilan de l’OMS.

La majorité des nouveaux cas ont été recensés aux Etats-Unis, où 10.053 cas ont été formellement diagnostiqués, dont 17 décès (+ 1.078 patients, dont 2 cas mortels supplémentaires en deux jours).

Les autres plus fortes progressions de cas confirmés par l’OMS ont été observées en Australie, où le nombre de patients a presque doublé en 48 heures pour atteindre 501 cas, au Canada (1.530 cas) et au Royaume Uni (339 cas).

Outre l’Egypte, la Bulgarie (1 cas), le Liban (3) et le Nicaragua (1) ont fait leur entrée dans la liste des pays officiellement affectés par la maladie. L’Arabie saoudite a annoncé mercredi avoir enregistré son premier malade avéré de grippe porcine, une Philippine mise en quarantaine après son retour de vacances dans son pays.

“Nous nous rapprochons de la phase six” d’alerte pandémique maximale, a averti mardi le directeur-général adjoint de l’OMS, le Dr Keiji Fukuda. De “premières propagations” autonomes du virus dans la population de pays situés en dehors du continent américain ont été observées, a relevé le Dr Fukuda, qui a cité le Royaume-Uni, le Japon, le Chili et l’Australie.

“Cependant, nous attendons toujours une activité réellement répandue (du virus) dans la population de ces pays” avant de relever le niveau d’alerte, fixé au niveau 5 signalant une pandémie “imminente” depuis le 29 avril, a ajouté le numéro deux de l’OMS.

“Il est clair que le virus semble se propager au niveau international. Nous savons qu’un certain nombre de pays sont en phase de transition, avec un passage de cas liés à des voyages (dans des pays affectés) vers un établissement plus marqué (du virus) au sein de la population”, a-t-il poursuivi.

Sur les conseils d’experts internationaux, l’OMS a décidé de tenir compte du critère de “gravité” de la maladie pour le passage en phase pandémique maximale, a indiqué le Dr Fukuda. La grippe porcine A(H1N1) est d’une gravité “modérée”, a-t-il estimé, tout en rejetant le terme de “bénin”.

Dans le système d’alerte de l’organisation, seul le critère géographique de propagation d’un virus est théoriquement pris en compte pour les passages d’une phase à une autre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related