Subscribe

Le Vogue américain invite Michelle Obama et Carla Bruni-Sarkozy

La couverture du Vogue américain est consacrée en mars à Michelle Obama, deuxième First Lady après Hillary Clinton à figurer à la une du magazine de mode. Carla Bruni-Sarkozy est quant à elle mentionnée dans un article qui présente les femmes de pouvoir impliquées dans l’humanitaire.

Portant une robe fuchsia sans manches dessinée par le jeune styliste new-yorkais Jason Wu, l’épouse du président américain fait ce mois-ci la couverture du Vogue américain. Elle a été photographiée par Annie Leibovitz, précise le site Internet du mensuel qui doit paraître dans quelques jours.

Cette photo, ainsi que les deux autres qui sont publiées dans les pages intérieures, ont été prises par la photographe des stars dans la suite de l’hôtel Hay-Adams à Washington où la famille présidentielle a résidé temporairement en janvier, avant de prendre ses quartiers à la Maison Blanche.

Les photos de toutes les premières dames américaines depuis Lou Hoover ont été publiées dans Vogue, mais seule Hillary Clinton avait jusqu’à présent posé pour la couverture, précise le magazine. Agé de 26 ans, Jason Wu, qui est d’origine taïwanaise, est également le créateur de la robe de bal que portait Michelle Obama le soir de l’investiture de son mari, le 20 janvier.

Retrouvez toutes les photos de Michelle Obama par Annie Leibovitz

Vogue s’intéresse aussi à Carla Bruni-Sarkozy, la première dame française. Si l’ex-mannequin, habituée des couvertures de magazine de mode, laisse la place cette fois-ci à son homologue américaine, elle est tout de même mentionnée, entre la reine Rania de Jordanie et Mélanie Gates, dans l’article « Super Powers », qui parle des femmes de pouvoir très impliquées dans l’humanitaire.

La première dame de France effectuait justement cette semaine, au Burkina Faso, son premier déplacement comme ambassadrice du Fonds mondial de lutte contre le paludisme, la tuberculose et le sida. Elle a annoncé au terme de sa visite mercredi à Ouagadougou son souhait de créer prochainement « une fondation en France ».

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related