Subscribe

Législatives 2012 – Franck Bondrille : “Cette élection va se jouer sur la proximité, pas sur le parcours politique”

Passionné de politique et déterminé à aider les Français dans leur expatriation, Franck Bondrille a décidé de se présenter aux législatives en Amérique du Nord en tant qu’indépendant de droite. Installé depuis douze ans en Floride, où il a créé une société de tourisme, il affirme connaître parfaitement les besoins des expatriés.

France-Amérique : Pourquoi vous présentez-vous à cette élection ?

Franck Bondrille : Ça fait un petit moment que j’y pense. Je voulais me présenter sur une liste AFE il y a deux ans, mais j’avais dû mettre la politique de côté à cause de mon travail. Cela fait douze ans que je suis installé aux Etats-Unis et je veux désormais consacrer mon temps à essayer d’aider les autres et améliorer la vie des expatriés.

Quelle est votre couleur politique ?

Disons que je suis un indépendant de droite. J’étais membre de l’UMP jusqu’à cette année. J’ai essayé d’être investi par le parti, mais mon manque d’expérience n’a pas plaidé en ma faveur. J’ai malgré tout décidé de me présenter et j’espère bien aller jusqu’au bout.

Comment pensez-vous être capable d’aider les Français de l’étranger ?

Par mon expérience personnelle bien sûr. En douze années d’expatriation, j’ai connu tous les petits problèmes qu’on peut avoir, et l’aide dont on a besoin quand on arrive. J’ai une famille, un business, donc je vis un quotidien similaire aux Français de cette circonscription. A Miami, les gens connaissent mon implication car je fais beaucoup de choses pour la communauté française et je suis présent à de nombreux événements.

Vous ne voulez pas promettre la gratuité de l’éducation française à l’étranger car cela reviendrait trop cher à l’Etat selon vous. Quelles sont vos solutions pour rendre l’école abordable ?

Effectivement, je ne veux pas promettre l’impossible. Je crois qu’une des raisons du coût élevé des études est le manque d’élèves. Je vois par exemple qu’au Lycée Français de Fort Lauderdale, il y a des classes avec sept, huit élèves. Si nous attirons plus d’élèves, les coûts baisseront automatiquement. Il faut inciter les familles autre que françaises à venir dans nos écoles. Une autre de mes propositions est de mettre en place un programme de cours de français gratuits dans toutes les villes où la présence française est supérieure à cent familles. Cette initiative se ferait en collaboration avec des établissements publics déjà existants.

Une de vos mesures phare est la “prime voyage”. En quoi cela consiste-t-il ?

Je me suis aperçu grâce à mon expérience avec les compagnies aériennes (Ndlr : Franck Brondrille est représentant de Corsairfly à Miami) que de nombreuses familles françaises rentrent en France une année sur deux car le prix de trois, quatre billets d’avion l’été est trop élevé. Je voudrais donc instaurer cette prime de voyage pour ceux qui rentrent tous les ans. Elle serait de 200€ par personne, directement déductible de leurs billets d’avion. L’Etat la financerait, mais je pense qu’elle serait en fait auto-financée par les expatriés qui l’utiliseraient.

Comment voyez-vous le rôle du député qui sera élu ?

Cette élection est une première et il y a beaucoup de points d’interrogation. Elle n’a rien à voir avec les législatives en France. Elle va se jouer sur la proximité, pas sur le parcours politique.

Vous souhaitez d’ailleurs créer un bureau d’aide pour les expatriés ?

Une fois par semaine, je serai disponible pour parler au téléphone avec toutes les personnes qui rencontrent des problèmes. Je veux aussi créer des antennes dans les grandes villes, afin de centraliser les informations et permettre une proximité avec les expatriés.

Comment comptez-vous faire connaître votre candidature ?

J’ai déjà un réseau à Miami car c’est ma ville. Je connais beaucoup de Français à New York aussi, car je fais le marathon depuis 20 ans. Je pense que je vais beaucoup me servir d’internet pour faire entendre ma voix. Je vais aussi voyager. A New York, sur la côte ouest, à Montréal et puis dans des petites villes où il y a une communauté française.

 

Groupe de soutien de Franck Bondrille :

https://www.facebook.com/groups/soutienfranckbondrille/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related