Subscribe

Législatives : les républicains commencent à engranger les sièges

Les tout premiers résultats des législatives américaines semblaient de mauvais augure mardi soir pour les démocrates du président Barack Obama, qui a pourtant tenté jusqu’au bout de conjurer une victoire attendue de ses opposants républicains, comme celle de Marco Rubio en Floride.

Dans l’Indiana (nord) et en Floride (sud-est), deux républicains ont pris des sièges à des sortants démocrates. Le vainqueur en Floride est Marco Rubio, candidat issu de la nébuleuse ultra-conservatrice du “Tea Party”, à qui certains observateurs prédisent une carrière nationale.
En début de soirée sur la côte Est des Etats-Unis, il était encore trop tôt pour déceler une tendance nationale, les bureaux de vote étant encore ouverts dans une grande partie du pays. Sur la côte Ouest, les derniers bureaux ne fermeront qu’à 03H00 GMT mercredi.
Dans l’espoir d’enrayer une victoire républicaine, le président Obama a passé sa journée à accorder des entretiens à des radios locales du Nord au Sud du pays, jusqu’à l’heure de la fermeture des premiers bureaux, a fait savoir la Maison Blanche.
Aux antipodes de l’espoir qu’avait suscité son élection il y a deux ans, M. Obama s’efforçait de convaincre ses partisans de se rendre aux urnes. L’issue du scrutin dépendait de la capacité des démocrates à mobiliser les catégories qui avaient donné la victoire à M. Obama en 2008: Noirs, jeunes, femmes et Latinos.
Mais les derniers sondages ont confirmé lundi la tendance enracinée depuis plusieurs semaines: les républicains devraient rafler la majorité à la Chambre des représentants et entamer considérablement la majorité démocrate au Sénat.
Selon un sondage Gallup, les républicains mènent par 55% des intentions de vote contre 40% seulement aux démocrates parmi les électeurs les plus susceptibles de voter. Divers analystes politiques et sondeurs prédisent que les républicains gagneront entre 45 et 70 sièges à la Chambre et moins d’une dizaine au Sénat.
La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, s’est envers et contre tout montrée optimiste. “Avec la mobilisation des démocrates, nous sommes en passe de garder notre majorité à la Chambre des représentants”, a-t-elle déclaré.
Dans tout le pays, beaucoup d’électeurs rencontrés à la sortie des urnes ont exprimé leur colère envers la classe politique, droite ou gauche confondues, après deux années d’une crise économique profonde. Mais les démocrates au pouvoir avaient logiquement le plus à perdre. “Je suis sans emploi depuis un an, j’ai voté républicain parce que j’ai besoin de trouver du travail et ce n’est pas avec les démocrates que je vais y arriver”, déclarait Tom Gutierrez, rencontré dans le quartier cubain de Miami (sud-est).

Au total, les Américains devaient renouveler les 435 sièges de la Chambre, ainsi que 37 postes de sénateurs sur 100 et 37 sièges de gouverneurs sur 50.
M. Obama donnera une conférence de presse mercredi à 17H00 GMT pour tirer les enseignements du scrutin.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related