Subscribe

L’emploi avance au ralenti aux États-Unis

Les chiffres mensuels des créations d’emplois et du chômage aux Etats-Unis que va publier vendredi le gouvernement devraient montrer que l’emploi continue d’avancer à un faible rythme.

L’embauche a ralenti en août, selon les statistiques du cabinet de conseil en gestion des ressources humaines ADP publiées mercredi, établies auprès de 340.000 entreprises. Le secteur privé a créé 91.000 emplois sur le mois, contre 109.000 en juillet. Selon ADP, “la tendance de l’emploi s’est quelque peu modérée en août, à un rythme inférieur à celui qui correspondrait à une stabilité du taux de chômage”.

Ce taux de chômage avait reculé à 9,1% en juillet, contre 9,2% en juin. D’après le consensus des analystes, il devrait rester à 9,1% en août. Ces analystes tablent sur 110.000 créations d’emplois, ce qui serait proche du chiffre de juillet (117.000). Un nombre insuffisant pour offrir un travail à tous les Américains qui intègrent la population active. “Il y aura un progrès décevant de l’emploi, même si ce n’est pas vraiment une surprise”, parie Joel Naroff, de Naroff Economic Advisors.

Il a cité toutes les incertitudes qui pèsent sur les entreprises, et qui les font hésiter à embaucher: des marchés financiers instables, une banque centrale qui table sur une croissance lente, et beaucoup d’inconnues politiques, en particulier sur l’avenir de la fiscalité. Un indicateur publié jeudi, un sondage auprès des directeurs d’achat de l’industrie du pays, a montré que les entreprises manufacturières avaient été en août moins nombreuses à augmenter les effectifs et la durée du temps de travail qu’en juillet. Une majorité (63%) a travaillé à niveau d’emploi constant. Par ailleurs, les inscriptions au chômage ont diminué fin août.

La bonne nouvelle: “la reprise se poursuit” et l’économie américaine ne semble pas en récession, a relevé Steven Ricchiuto, de Mizuho Securities. Mais elle avance “à un rythme trop lent pour provoquer une baisse significative du taux de chômage”, ajoute-t-il. L’opinion publique se dit dans les sondages de plus en plus lasse face à la persistance du chômage et à l’absence de solutions offertes par la classe politique.

Le président Barack Obama doit présenter le 8 septembre un plan pour créer des emplois et relancer la croissance. “A un moment où beaucoup à Washington parlent de création d’emplois, il est temps d’arrêter les intrigues politiques qui peuvent de fait nous coûter des centaines de milliers d’emplois”, a-t-il déclaré depuis la Maison Blanche mercredi. Mais démocrates et républicains restent désespérément opposés sur les remèdes au chômage, les uns espérant prendre des mesures financées par une imposition plus juste, tandis que les autres parient sur la réduction des dépenses publiques et ne veulent pas entendre parler de hausse de la pression fiscale.

Selon des sources gouvernementales, la Maison Blanche devrait proposer des réductions d’impôts pour les classes moyennes, des projets d’investissement dans les infrastructures, une aide pour les chômeurs de longue durée et des mesures de soutien à des secteurs économiques en difficulté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related