Subscribe

L’Equateur a décidé d’accorder l’asile politique à Julian Assange

L’Equateur a décider d’accorder l’asile politique au fondateur de WikiLeaks Julian Assange, réfugié depuis deux mois dans son ambassade à Londres, a annoncé jeudi le ministre équatorien des Affaires étrangères Ricardo Patiño.

Quito “a décidé d’accorder l’asile diplomatique au citoyen Julian Assange”, considérant notamment que ce dernier “n’aurait pas droit à un procès équitable” s’il était extradé aux Etats-Unis, a annoncé le ministre lors d’un point de presse donné à son ministère.

Julian Assange est accusé par la justice suédoise de viol et d’agression sexuelle. Depuis le 19 juin, il est réfugié à l’ambassade d’Equateur à Londres, où il a déposé une demande d’asile politique, pour éviter son extradition vers la Suède. Le fondateur de WikiLeaks dit redouter d’être transféré dans un second temps aux Etats-Unis pour y répondre d’espionnage après la divulgation par son site de 250 000 télégrammes diplomatiques américains.

L’Equateur “fait confiance au Royaume-Uni pour fournir le plus tôt possible les garanties et le sauf-conduit nécessaires et adaptés à cette situation”, a ajouté M. Patiño, alors que le Royaume-Uni a déjà averti jeudi qu’il n’autoriserait pas M. Assange à quitter libre l’ambassade d’Equateur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related