Subscribe

Les apprentis artistes du Lycée français exposent à Brooklyn

Dans le cadre d’un projet scolaire, trois classes de CM2 du Lycée français de New York ont réalisé avec l’aide des étudiants de City Tech des posters à partir du triptyque de leur professeur d’art Mireille Miller. Du 29 avril au 5 mai, les œuvres des apprentis artistes seront exposées au premier étage de l’Atrium Gallery de City Tech à Brooklyn

« Mireille voulait faire ce triptyque car elle estimait qu’on représentait beaucoup les hommes et pas assez les femmes dans l’art », explique Luke, un élève de 11 ans. De ce constat, Mireille Miller, artiste et professeur au Lycée Français de New York, a peint trois tableaux représentant une centaine de femmes qui ont fait l’histoire de 1900 à 2005. Inspirées de ses travaux, trois classes de CM2 ont réalisé 68 portraits qui seront exposés du 29 avril au 5 mai à l’Atrium Gallery de City Tech à Brooklyn. « Mon but, c’est que les petits garçons grandissent en respectant et en comprenant l’importance de la femme dans l’histoire. Pour les filles, j’espère que cette œuvre leur permettra de se rendre compte de tout ce qu’elle peuvent accomplir »,  estime Mireille Miller.

Les 68 posters imprimés avec l’aide des étudiants de la City Tech Architectural Technology comprennent le portrait au fusain d’un personnage historique, la photographie d’une proche de chaque élève ainsi que les deux biographies en anglais et en français des deux personnes. « Les enfants ont eu tendance à faire du copier-coller d’internet pour écrire la biographie. Mais je leur demandais de tout réécrire avec leurs mots afin qu’ils s’imprègnent et comprennent à leur manière l’histoire de ces femmes», se souvient Mireille Miller.

Il aura fallu deux ans de recherches pour trouver les personnages et presque huit ans pour achever l’œuvre. De ce travail de longue haleine, Mireille Miller a voulu faire participer les enfants de CM2 afin qu’ils profitent d’une leçon d’art teintée d’histoire. « Chacun a choisi un personnage du tableau et l’a reproduit au fusain. Pour qu’ils s’approprient le projet, je leur ai demandé de choisir également une femme de leur famille et d’en rédiger une biographie ainsi que sur le personnage historique», explique le professeur d’art.

« J’ai choisi Golda Meir et ma grand-mère qui est restée bloquée à Chypre en 1947 lorsqu’elle a voulu se rendre en Israël. C’est Golda Meir qui a tout fait pour les libérer », lance Ben, 10 ans. « Moi, j’ai choisi mon arrière-grand-mère. Elle était juive et elle a été déportée. Pensant mon arrière-grand-mère était une reine, je l’ai associée à Margot Fonteyn. Mais en fait, c’était une danseuse ! »,  réplique Mina, 10 ans.

Ce projet à la fois historique, linguistique et artistique est le fruit d’un travail de plusieurs semaines. Mireille Miller le décrit comme  « un outil didactique » pour des élèves dont le programme d’histoire concerne essentiellement les XIXème et XXème siècles.

Infos pratiques

Les posters des élèves du Lycée français sont exposés jusqu’au 5 mai dans l’Artium Gallery de City Tech

300, Jay Street

Brooklyn, NY 11201

Plus d’informations sur le site de Mireille Miller : www.mireillemiller.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related