Subscribe

Les banques centrales préservent les marchés boursiers

Ce lundi, la Commission européenne basée à Bruxelles a estimé que l’action conjointe des banques centrales européenne, américaine et japonaise pour réinjecter des liquidités dans les marchés internationaux ont eu les « effets souhaités » sur la crise des subprimes.

Après les événements de jeudi et les mesures exceptionnelles prises par les principales institutions monétaires mondiales, les bourses européennes et américaines ouvraient en hausse. Pour maintenir cette tendance et stabiliser le marché de la zone euro, la BCE (Banque Centrale Européenne) a annoncé un nouvel effort de 47,66 milliards d’euros qui viennent s’ajouter aux 156 milliards versés précédemment. De son côté, la BoJ (Banque du Japon) soutient la reprise des Bourses d’Asie-pacifique en ajoutant 3,75 milliards d’euros aux 6,25 milliards émis vendredi. La Fed (Réserve Fédérale Américaine) a également remis deux milliards de liquidités en circulation.

Cette démarche globale a permis de calmer la situation économique mondiale devenue inquiétante depuis l’annonce, en fin de semaine dernière, du gèle de trois fonds détenus par le groupe bancaire BNP Paribas. La banque française a par ailleurs annoncé qu’elle travaillait « activement à une réouverture dès que possible », et se veut rassurante à ce sujet : « [ces fonds] ne présentent pas de risque financier direct », réaffirmait lundi un porte-parole.

L’autre nouvelle encourageante est la déclaration d’un représentant de la Commission européenne qui a indiqué « ne pas être au courant de changements » concernant les prévisions du Commmissaire européen aux Affaires économiques, Joaquin Almunia, qui présumait une croissance de 2,6% sur la zone euro pour 2007. Les « projections de croissance » pour l’Europe devraient notamment être publiées demain.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related