Subscribe

Les BFM awards récompensent les réussites françaises aux Etats-Unis

Cinq entrepreneurs français ont été récompensés vendredi 19 octobre au Nasdaq lors de la première cérémonie outre-Atlantique des BFM Awards New York.

Devant un parterre de 200 invités, le jury présidé par Richard Attias a récompensé l’esprit d’initiative et les performances d’entrepreneurs et de financiers français.

    Le palmarès 2012

    Prix de l’entrepreneur français : Renaud Laplanche

    Co-fondateur et PDG du Lending Club

    Le Lending Club est la plus grosse plate-forme américaine de prêts avec plus de 700 millions de dollars de crédit accordés. La plateforme, lancée en 2007 par Renaud Laplanche dans la Silicon Valley, a été classée l’an dernier comme l’une des start up les plus prometteuses par le magazine « Forbes ». Le but pour Lending est de permettre à des prêteurs de trouver des emprunteurs au sein de réseaux communs.

    Prix de la révélation française : Elisabeth Holder-Raberin – Pierre-Antoine Raberin

    Co-fondateurs de Ladurée USA

    Qui ne connait pas Ladurée ? Au lendemain du passage de la tempête Irène le célèbre macaron français est arrivé sur Madison Avenue. Le succès a tout de suite été rendez-vous avec environ 1 heure et demie d’attente les premiers jours. A l’origine de cette aventure Elisabeth Holder la fille du fondateur du groupe Paul le propriétaire de Ladurée.

    Prix de l’investisseur français : Olivier Sarkozy

    Responsable de la division Services Financiers du groupe Carlyle

    Le fonds d’investissement vient de mettre la main sur TCW la filiale de gestion d’actifs de la Société Générale aux Etats Unis. Le rachat doit être finalisé début 2013. Une opération pilotée par Olivier Sarkozy.

    Prix du manager BFM New York : Olivier François

    Directeur marketing de Chrysler

    Olivier François est l’un des architectes du renouveau de Chrysler aux Etats Unis. Depuis 2009, il est à la tête du marketing du 3ème constructeur américain. Après avoir frôlé la faillite durant la crise Chrysler est aujourd’hui de retour. La marque, aujourd’hui dans le giron de Fiat, enchaine les progressions à 2 chiffres depuis plusieurs mois. Les ventes ont progressé de près de 30% en 2011. C’est le fruit d’une gamme totalement renouvelée et d’un marketing très affuté.

    Prix de l’Américain à Paris : Dorothy Cann Hamilton

    Fondatrice et présidente du French culinary Institute

    Dorothy Cann Hamilton décide en 1984 de concrétiser son amour pour l’art culinaire et fonde à New York le “French Culinary Institute”, une école dédiée à la cuisine française.

    Aujourd’hui l’ICC a lancé plus de 15 000 carrières, dont celles des plus grands chefs américains. Dorothy Cann Hamilton est l’une des icônes de l’art culinaire international et se montre très active pour promouvoir le bien manger dans les écoles américaines.

    Prix spécial : Ariane Daguin

    Fondatrice de D’Artagnan

    Si la dénomination foie gras existe aux Etats-Unis c’est grâce à Ariane Daguin. Et elle n’a pas hésité à taper directement sur l’épaule de Georges Bush père pour l’obtenir. Aujourd’hui elle lutte contre l’interdiction du foie gras en Californie. Cette adepte des coups de gueule est une figure de la gastronomie aux Etats Unis.

    Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *

    Related