Subscribe

Les députés UMP se révoltent contre la circulaire sur les mères porteuses

Les députés UMP ont conspué la ministre de la Justice Christiane Taubira, aux cris de “démission, démission”, pour protester contre sa circulaire sur l’accès à la nationalité pour les enfants nés de mères porteuses à l’étranger, mercredi lors de la séance des questions au gouvernement.

“Les masques sont tombés!” a lancé le président de l’UMP, Jean-François Copé, en interrogeant Jean-Marc Ayrault et en lui demandant de “retirer immédiatement cette circulaire”. Dès que Christiane Taubira s’est levée pour répondre à la place du Premier ministre que “le gouvernement n’ouvrira pas la GPA” – soulignant au passage que seuls 44 cas d’enfants avaient posé problème -, les clameurs sont montées des rangs de la droite.

Beaucoup de députés faisaient des gestes pour signifier que la ministre “nageait” et “ramait” dans ses réponses, tandis que de nombreux autres appelaient à sa démission. En signe de soutien, les députés socialistes se sont levés pour applaudir la garde des Sceaux. Le député UDI Jean-Christophe Fromantin est revenu un peu plus tard à la charge en demandant au Premier ministre de “faire solennellement une clarification” sur sa position sur la gestation pour autrui.

Une fois de plus, Christiane Taubira a réaffirmé que le gouvernement était opposé à la GPA. Troisième intervenant de l’opposition à enfoncer le clou, François de Mazières, député-maire UMP de Versailles, a répété: “Le gouvernement est-il pour la GPA, oui ou non? le gouvernement va-t-il retirer sa circulaire, oui ou non?”, s’attirant les mêmes réponses de la ministre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related