Subscribe

Les effets de la marée noire dureront « des années »

Les autorités américaines, aux prises avec la pire marée noire de leur histoire, ont confirmé lundi des progrès dans le captage du pétrole à la source. Mais il faudra des mois pour nettoyer le pétrole, et « des années » pour restaurer l’écosystème.

Le groupe pétrolier britannique BP a déjà dépensé 1,250 milliard de dollars pour tenter d’endiguer la marée noire du golfe du Mexique, a-t-il annoncé lundi, indiquant aussi avoir collecté samedi un total de 10 500 barils après l’installation d’un entonnoir sur la fuite.

Le coût de 1,250 milliard ne comprend pas les 360 millions de dollars promis pour la construction d’îles artificielles devant la Louisiane (sud des États-Unis), précise le groupe.
BP indique aussi qu’il est trop tôt pour quantifier les coûts totaux de la marée noire, provoquée par l’explosion fin avril de la plate-forme Deepwater Horizon dans laquelle 11 employés ont trouvé la mort. À terme, la facture que devra acquitter le groupe se chiffrera en « plusieurs milliards de dollars », a estimé le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs.

Le géant pétrolier confirme qu’il continue à œuvrer à un renforcement du dispositif d’entonnoir en utilisant les tuyaux et les collecteurs laissés sur place après l’échec d’une tentative de colmatage de la fuite fin mai. Ce renforcement devrait être achevé mi-juin.

Il va tenter aussi de rendre cet entonnoir permanent dans les meilleures conditions en dirigeant le flux de pétrole et de gaz dans une colonne de montée flottant librement jusqu’à 100 mètres environ au-dessous du niveau de la mer et reliée par un tuyau flexible à un navire en surface. Selon BP, ce dispositif devrait permettre de brancher et débrancher plus efficacement le dispositif en cas d’ouragan. Cette opération devrait être achevée début juillet.

En attendant, le travail se poursuit sur les deux puits de secours. Le premier a déjà été creusé jusqu’à 3 950 mètres et le second jusqu’à 2 615 mètres. Commencés les 2 et 16 mai, ces puits ne seront pas achevés avant début et mi-août.

BP précise que 2 600 bateaux de toutes sortes sont désormais engagés dans les opérations de nettoyage de la surface. Ils ont récupéré un total de 368 000 barils. Quelque 37 000 demandes de dédommagements ont été reçues et plus de 18 000 paiements ont été effectués pour un total de 48 millions de dollars. BP indique avoir reçu plus de 152 000 appels téléphoniques sur ses lignes dédiées.

Le travail du groupe pétrolier devrait durer au moins plusieurs mois. Selo le chef des gardes-côtes américains, l’amiral Thad Allen, l’écosystème du golfe du Mexique mettra « des années » à récupérer. « S’occuper de la pollution du pétrole en surface prendra quelques mois. Après cela, ce sera réglé. Restaurer l’écosystème, les habitats (de la faune) prendra des années », a-t-il indiqué lundi.

La marée noire s’étend désormais sur un rayon de 320 km dans le golfe du Mexique selon les gardes-côtes. « Il ne s’agit pas d’une nappe monolithique », a expliqué Thad Allen sur la chaîne de télévision ABC.
« Il s’agit littéralement de centaines de milliers de petites nappes », a-t-il ajouté, expliquant que ces rubans épars de pétrole flottant à la surface du golfe compliquaient la tâche consistant à tenter d’empêcher le brut de toucher les côtes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related