Subscribe

Les Etats américains sont de plus en plus intéressés par le TGV

Le gouvernement américain s’est félicité lundi d’avoir reçu trois fois plus demandes de subventions en vue de bâtir des lignes de train à grande vitesse émanant des Etats américains que les montants disponibles.

Le département des Transports a indiqué dans un communiqué avoir reçu des candidatures pour participer au financement de 77 projets dans la moitié des 50 Etats américains. “Les demandes déposées dépassent les 8,5 milliards de dollars, et seront examinées pour répartir les plus de 2,3 milliards de dollars alloués lors de l’exercice budgétaire 2010”, a précisé le ministère. “La réponse enthousiaste des Etats cherchant à obtenir un financement dans le train à grande vitesse montre le soutien du grand public en faveur de nouvelles possibilités de transport”, s’est-il félicité.

Le choix se portera vers “les projets qui seront les plus bénéfiques pour l’intérêt général et qui offriront le meilleur retour sur investissement aux contribuables”. Washington avait lancé en juin 2009 le processus pour répartir les fonds consacrés à la grande vitesse dans le plan de relance promulgué en février de la même année. A ce jour, 583 millions de dollars ont été alloués. Ces projets intéressent fortement la France puisque la SNCF cherche à apporter son expertise aux opérateurs ferroviaires américains, et que l’industriel Alstom est sur les rangs pour vendre son TGV. La secrétaire d’Etat française chargée du Commerce extérieur, Anne-Marie Idrac, est venue en septembre 2009 et en mai 2010 aux Etats-Unis plaider en faveur des entreprises françaises sur des projets en Californie (Ouest) et en Floride (Sud-Est).

Related