Subscribe

Les Etats-Unis envisagent de libéraliser la vente de “la pilule du lendemain”

Les Etats-Unis pourraient décider mercredi de libéraliser la vente sans ordonnance de “la pilule du lendemain” aux jeunes filles de moins de 17 ans, une perspective qui suscite l’inquiétude des milieux conservateurs.

La pilule, qui permet de réduire le risque de grossesse 72 heures après un rapport sexuel, n’est pour l’heure vendue que sur ordonnance aux moins de 17 ans. Le laboratoire pharmaceutique Teva Pharmaceuticals a demandé à l’agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA) de modifier la réglementation pour permettre à tous les mineurs de pouvoir acheter son produit “Plan B One-Step” sans ordonnance.

“Nous pensons que cela défie le bon sens”, a déclaré Jeanne Monahan, porte-parole du mouvement conservateur Family Research Council, opposé à l’avortement.

Les défenseurs de la liberté de l’avortement espèrent en revanche que la FDA va donner son feu vert. “Nous espérons que (la pilule du lendemain) va se retrouver dans les rayons entre les préservatifs et les tests de grossesse”, a déclaré Kirsten Moore, de l’association Reproductive Health Technologies Project, citée par le Washington Post.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related