Subscribe

Les Etats-Unis favorables à un renforcement de la Banque mondiale

Le secrétaire au Trésor américain Timothy Geithner a affirmé dimanche que la Banque mondiale avait eu des “arguments convaincants” pour accroître ses moyens, et que le pays allait apporter sa part, satisfait qu’elle accepte de donner plus de pouvoir aux pays émergents.

“Ces derniers mois, la Banque mondiale a avancé des arguments forts et convaincants pour une nouvelle injection de capital de 3,5 milliards de dollars”, selon le texte du discours de M. Geithner devant le Comité de développement, l’assemblée générale des États membres de la Banque mondiale. “Et nous avons donné notre accord cette semaine pour demander notre part de ce financement de notre Congrès”, a poursuivi le secrétaire au Trésor.

Une autre augmentation de 1,5 milliard de dollars doit permettre de remonter la part de certains pays jusque-là sous-représentés, et les États-Unis, qui sont le premier actionnaire de la Banque mondiale, n’y participeront pas.

“En plus d’un renforcement du capital et de réformes de grande portée, nous avons obtenu un accord sur un nouveau calcul de l’actionnariat pour la Banque mondiale, qui représente un grand pas vers l’amélioration de la structure de gouvernance de la Banque”, a annoncé M. Geithner.

“La nouvelle formule reflètera mieux le poids des pays en développement et en transition dans l’économie mondiale, tout en protégeant la voix des pays les plus petits et les plus pauvres”, s’est-il félicité.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related