Subscribe

Les Etats-Unis n’abattront de missile nord-coréen que s’il constitue une menace

Les Etats-Unis n’abattront un missile balistique lancé par la Corée du Nord que s’il constitue une menace pour leurs alliés ou pour le territoire américain, a jugé mardi le commandant des forces américaines en Asie-Pacifique, l’amiral Sam Locklear.

“Cela ne nous prend pas longtemps pour déterminer où il se dirige et où il va tomber”, a expliqué l’amiral devant les sénateurs de la commission des Forces armées, précisant qu’il “ne recommandait pas” d’abattre un missile qui ne posait pas de menace. Pyongyang a déployé sur sa côte orientale deux missiles Musudan, d’une portée théorique pouvant atteindre 4 000 kilomètres, soit la capacité de toucher la Corée du Sud, le Japon ou encore l’île américaine de Guam.

Selon un haut responsable sud-coréen, “le Nord est apparemment prêt à tirer ces missiles sans avertissement”. Pyongyang a annoncé qu’il ne pourrait plus garantir la sécurité des missions diplomatiques à compter du 10 avril, suggérant l’imminence d’un tir de missile. Des sources militaires citées par l’agence de presse Yonhap ont de leur côté estimé que le Nord pourrait procéder à un tir le 15 avril, date-anniversaire de la naissance du fondateur du régime communiste nord-coréen, Kim Il-Sung, mort en 1994.

Les Etats-Unis disposent de radars de suivi de trajectoire des missiles balistiques au Japon et à bord de destroyers croisant dans la région, ainsi que des missiles antimissiles à bord de ces navires. Le Japon et la Corée du Sud ont eux aussi déployé leurs propres moyens antimissiles face à ce tir annoncé.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related