Subscribe

Les États-Unis n’envisagent pas d’attaquer la Corée du Nord

Les Etats-Unis jugent “prématuré” à ce stade d’envisager une quelconque action militaire après le bombardement par la Corée du Nord d’une île de Corée du Sud, a déclaré mardi un porte-parole du Pentagone, le colonel David Lapan.

“A ce stade, il est prématuré de dire que nous envisageons une quelconque action”, a affirmé le colonel Lapan. “Nous surveillons la situation et discutons avec nos alliés”, a-t-il ajouté, précisant que le secrétaire à la Défense, Robert Gates, devait s’entretenir dans la matinée avec son homologue sud-coréen. Quelque 28.000 soldats américains sont déployés en Corée du Sud, un héritage de la guerre de Corée (1950-1953). Washington est “attentif” à la situation, a-t-il ajouté.

La Corée du Nord a tiré mardi des dizaines d’obus sur l’île sud-coréenne de Yeonpyeong située en mer Jaune, tuant deux soldats et déclenchant des tirs de riposte de Séoul. Cette zone est disputée par les deux pays et a été le théâtre d’autres incidents par le passé. “Ce type d’incidents accroît les tensions sur la péninsule et donc tout incident militaire entre le Nord et la République de Corée est source d’inquiétéude car il contribue à l’instabilité dans la région”, a estimé le porte-parole du Pentagone.

La Maison Blanche a “fermement condamné” le bombardement nord-coréen tandis que la Chine a fait par de sa “préoccupation”. Cet incident, qui provoque de nouvelles tensions entre les deux Corées, fait notamment suite au torpillage d’une corvette sud-coréenne en mer Jaune le 26 mars, dans lequel les 46 membres d’équipage avaient été tués. Une enquête internationale a conclu en mai à un tir de torpille depuis un sous-marin nord-coréen.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related