Subscribe

Les Etats-Unis ouvrent une enquête judiciaire sur la marée noire

Les Etats-Unis ont ouvert une enquête judiciaire au civil et au pénal pour faire la lumière sur la marée noire dans le golfe du Mexique provoquée par l’explosion d’une plateforme exploitée par BP, a annoncé mardi le ministre américain de la Justice.

“Nous avons ouvert une enquête judiciaire au pénal et au civil, c’est notre devoir en vertu de la loi”, a déclaré Eric Holder au cours d’une conférence de presse à La Nouvelle-Orléans (Louisiane, sud).

“Nous ne nous arrêterons pas avant que justice ne soit faite”, a-t-il ajouté.

Le ministre, qui a visité les côtes souillées mardi, a assuré que l’enquête pénale avait commencé “il y a quelques semaines”, mais a refusé de dire quel type d’accusation était privilégié dans l’immédiat et si des responsables étaient désignés.

“Nous n’avons pris aucune décision sur les responsabilités”, a-t-il commenté.

Barack Obama a déjà promis dans la matinée, s’il s’avérait que des lois avaient été violées, de “faire comparaître les responsables devant la justice, au nom des victimes de cette catastrophe et des habitants de la région”. Auparavant, il s’était entretenu avec les dirigeants d’une commission d’enquête qu’il a nommée pour étudier les circonstances de la catastrophe.

Dans cette logique, M. Obama a envoyé son ministre de la Justice Eric Holder sur place en Louisiane (sud) mardi. Ce qui tendrait à indiquer, écrit le Washington Post, que “la catastrophe écologique pourrait faire l’objet d’une enquête criminelle”.

Depuis Port Fourchon en Louisiane, Doug Suttles, le directeur d’exploitation de BP, a dit ne pas être inquiet au sujet d’éventuelles poursuites, affirmant que les relations entre le géant pétrolier et le gouvernement américain n’étaient “pas du tout tendues”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related