Subscribe

Les Etats-Unis prêts à travailler avec la Russie à l’ONU contre les violences en Syrie

La secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, a annoncé aujourd’hui que les Etats-Unis sont prêts à travailler avec la Russie sur son projet de résolution au Conseil de sécurité de l’ONU condamnant les violences en Syrie.

Le texte contient en l’état “des éléments que nous ne pourrions pas soutenir”, a-t-elle précisé, en mentionnant “l’apparente parité” entre les forces de l’ordre syriennes et l’opposition dans le texte soumis par la Russie.

La Russie a surpris la communauté internationale en dévoilant aujourd’hui un projet de résolution au Conseil de sécurité de l’ONU condamnant les violences en Syrie. La résolution condamne la violence perpétrée “par toutes les parties, y compris l’usage disproportionné de la force par les autorités syriennes”. Le projet s’inquiète aussi de “l’approvisionnement en armes, illégal, des groupes armés en Syrie”. La chef de la diplomatie américaine, interrogée lors d’un point de presse, a confié ne pas avoir encore lu entièrement le document.

Washington déplore depuis des mois le silence sur la Syrie du Conseil de sécurité de l’ONU, bloqué par le refus de Moscou et de Pékin de condamner le régime du président Bachar al-Assad.

Satisfaite de voir Moscou considérer “pour la première fois” que la violence de la répression exercée par le régime mérite d’être discutée à l’ONU, Hillary Clinton a dit “espérer pouvoir travailler” avec la Russie, malgré la persistance de “désaccords”. Elle a également souhaité que la Ligue arabe soit consultée au plus tôt sur le projet de résolution.

Les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe doivent tenir une réunion urgente samedi au Caire pour répondre à la proposition de la Syrie d’admettre des observateurs sur son sol en échange de la fin des sanctions décidées par la Ligue.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related