Subscribe

Les films français, c’est chic!

La seconde édition du festival du cinéma français à Washington s’est achevée jeudi 1er novembre. Retour sur ces quelques jours dédiés à la culture française.

Le festival « C’est chic ! », fondé l’année dernière par Lysbeth Sherman, s’est ouvert le mardi 23 octobre avec Claude Lelouch comme président et comme « co-chairs », Michelle Fenty, première dame de DC et Jim Kimsey, fondateur et président honoraire d’AOL. Claude Lelouch a présenté son dernier film Roman de gare, sorti en juin dernier en France, un thriller avec Fanny Ardant, dévoilé en  sélection officielle au Festival de Cannes 2007, hors compétition.

Pendant dix jours, seize longs-métrages, plus de dix courts-métrages et des films d’animation français ont été projetés à un public composé aux trois-quarts d’Américains pour un quart de francophones. Au top 6 des films qui ont connu le meilleur accueil: Roman de gare et Les chansons d’amour de Christophe Honoré, le film d’ouverture du festival, sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes 2007. Ainsi que Caramel, une comédie dramatique de la jeune cinéaste libanaise Nadine Labaki, et Mauvaise foi, le premier film de Roshdy Zem, également acteur aux côtés de Cécile de France dans une comédie qui met en lumière le poids de la différence de religion entre une femme juive enceinte et son petit-ami arabe. Mais aussi Made in Jamaica de Jérôme Laperrousaz, qui met en scène les leaders des mouvements Reggae et Dance Hall, et Hors de prix, une comédie romantique avec Gad Elmaleh et Audrey Tautou, connue aux États-Unis pour sa prestation dans Amélie (titre anglais du Fabuleux Destin d’Amélie Poulain), que le New York Times avait classé parmi les 1 000 meilleurs films jamais réalisés.

Festival de cinéma oblige, quinze « guest stars » ont fait le déplacement outre-Atlantique : entre autres, Bernadette Lafont, actrice des Petites Vacances et Gregori Dérangère, acteur des Fragments d’Antonin. Étaient aussi présents Emmanuelle Cuau, réalisatrice de Très bien, merci, Nicolas Giraud, acteur de Nos retrouvailles, et Rodolphe Marconi, réalisateur de Lagerfeld Confidentiel.

Plusieurs événements ont eu lieu en marge de ces dix jours où le cinéma français était à l’honneur : une dizaine de « questions-réponses » après les projections de film entre spectateurs et réalisateurs ou acteurs, des « master classes » pour des étudiants, et un atelier de réalisation animé par Claude Lelouch pour les 7-12 ans dans une école d’un quartier défavorisé.

Le festival a  attiré beaucoup de monde cette année, et plusieurs projections ont fait salle comble : « le cinéma français plaît plus qu’avant ! », confie Lysbeth Sherman, ravie. Elle a donc plein de projets en tête pour la prochaine édition du festival : renforcer le partenariat avec Claude Lelouch qui va ouvrir une école de cinéma à Beaune, et décerner des prix « probablement dessinés par des joailliers ».

www.cestchic.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related