Subscribe

Les Golden Globes remis dimanche, sur fond de soupçons de corruption

La 68e édition des Golden Globes, qui voit notamment s’affronter “Le Discours d’un roi”, “The Fighter” et “The Social Network”, lance dimanche la saison des récompenses hollywoodiennes, alors que des soupçons de corruption entachent les organisateurs.

Régulièrement critiqués par l’industrie hollywoodienne, qui raille la représentativité de leur collège de 81 membres — quand l’Académie décernant les Oscars compte 5.755 votants — les Golden Globes n’en restent pas moins une étape importante de la saison des prix et un événement très prisé des stars.

Dimanche, tous les poids lourds ou presque de l’année 2010 seront sur la ligne de départ avec un favori inattendu, “Le Discours d’un roi” du Britannique Tom Hooper, nommé 7 fois dans les catégories les plus prestigieuses: film dramatique, réalisateur, acteurs, scénario et musique originale. Mais le film n’aura pas la partie facile face à “Inception” de Christopher Nolan, “The Social network” de David Fincher, “The Fighter” de David O. Russell et “Black Swan” de Darren Aronofsky, tous candidats au doublé de meilleur film dramatique et meilleur réalisateur.

La catégorie un peu fourre-tout de comédie ou comédie musicale verra s’affronter “Alice au pays des merveilles” de Tim Burton, “Tout va bien! The Kids are all right” de Lisa Cholodenko — le succès indépendant de l’année — “Red” de Robert Schwentke, “Burlesque” de Steven Antin et “The Tourist” de Florian Henckel von Donnersmarck.
Les acteurs et actrices en lice pour des premiers ou seconds rôles devraient apporter aux Golden Globes leur quota de stars et de glamour, avec notamment Nicole Kidman, Natalie Portman, Annette Bening, Anne Hathaway, Angelina Jolie, Julianne Moore, Helena Bonham Carter, Colin Firth, James Franco, Mark Wahlberg, Johnny Depp, Jake Gyllenhaal, Kevin Spacey, Michael Douglas et Christian Bale.
Le tapis rouge et les paillettes de la cérémonie, retransmise depuis Beverly Hills à partir de 17H00 (01H00 GMT), tenteront de faire oublier la plainte déposée cette semaine contre l’Association de la presse internationale à Hollywood (HFPA), qui organise les Golden Globes. L’ancien chargé de relations publiques de la HFPA accuse ses membres d’accorder leurs prix en échange de cadeaux et d’avantages. Des allégations “sans aucun fondement”, a répondu lapidairement l’association, qui n’en est pas à son premier scandale sur la vertu de ses membres.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related