Subscribe

Les grottes de Lascaux exposées aux Etats-Unis

Les hommes préhistoriques qui ont rendu célèbres les grottes de Lascaux ne se doutaient sans doute pas que leurs dessins allaient un jour voyager dans le monde entier. Ils viennent pourtant de parcourir plus de 6 000 km pour se retrouver à Chicago. Le Field Museum de la ville dite du vent accueille du 20 mars au 8 septembre Lascaux 3, une exposition composée de reproductions des grottes ainsi que de modules pédagogiques.

Pour la première fois depuis leur découverte en 1940, les grottes de Lascaux se retrouvent donc à l’honneur dans un pays étranger. Un événement suffisamment important pour que Bernard Cazeau, sénateur et président du Conseil général de la Dordogne, fasse le déplacement. “C’est un trésor mondial”, affirme-t-il. “On a la chance qu’il soit chez nous et l’ensemble du monde doit savoir que 20 000 ans avant notre ère, des hommes comme nous ont été capables de dessiner et d’être des maîtres pour certains artistes contemporains d’aujourd’hui.”

Située près du village de Montignac-sur-Vézère, en Dordogne, la grotte de Lascaux se développe sur environ 200 mètres de galeries. Les fresques découvertes par Marcel Ravidat représentent de nombreux animaux (chevaux, taureaux, cerfs, bouquetins, mais aussi félins et une figure fantastique communément appelée “la licorne”). Pour préserver la grotte, le ministre des Affaires culturelles de l’époque André Malraux la fait fermer le 20 mars 1963. Lascaux II est située dans une grotte voisine, reproduisant la plupart des peintures originales, accompagnées de salles dédiées à la muséographie. Elle est ouverte au public depuis juillet 1983.

A la découverte de l’homme de Cro-Magnon

L’exposition de Chicago propose notamment des fac-similés grandeur nature d’une partie de la grotte de Lascaux jamais reproduite auparavant. Des vidéos, des objets préhistoriques et des stations interactives ont également été installés avant et après la “grotte” pour susciter la réflexion sur les conditions de réalisation des œuvres et aider à la découverte du mode de vie de l’homme de Cro-Magnon.

L’exposition présente aussi le seul homme de Lascaux : la silhouette rudimentaire d’un “Homme face à un bison fonçant”, une scène narrative de chasse très distincte des taureaux et chevaux plus connus. Et qui, difficile d’accès au fond du “Puits” de la grotte, a été vue par peu d’humains. Enfin, quatre sculptures de Cro-Magnon, réalisées par Elisabeth Daynès à l’aide des techniques de la reconstitution faciale, représentant un vieil homme, une adolescente, une femme et un enfant ont été ajoutées. D’un réalisme saisissant, celles-ci montrent une famille préhistorique aux traits étonnamment proches de ceux de leurs descendants.

Une expo itinérante à travers les Etats-Unis

L’exposition a attiré plus de 100 000 visiteurs à Bordeaux avant d’embarquer, à bord de 14 conteneurs maritimes, pour l’Amérique du Nord. Pour le Field Museum, accueillir les grottes de Lascaux est un événement majeur qui devrait lui permettre d’attirer de nombreux visiteurs en 2013. Après Chicago, l’exposition Lascaux 3 doit se déplacer au Museum d’histoire naturelle de Houston (d’octobre 2013 à mars 2014), puis au Centre des Sciences de Montréal (du 14 avril au 15 septembre 2014), au museum de la Nature et des Sciences de Denver (d’octobre 2014 à septembre 2015), San Francisco, avant de partir en Asie au Japon et en Chine.

http://fieldmuseum.org/about/museum-announces-exhibition-lascaux-cave-paintings

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related