Subscribe

“Les Infidèles” avec Jean Dujardin sort incognito aux Etats-Unis

Vendredi 4 avril est sortie aux Etats-Unis, sans faire de bruit, la comédie provocatrice Les Infidèles, avec Jean Dujardin. Une discrétion manifestement voulue par le distributeur américain qui n’a organisé aucune projection presse et ne fait aucune publicité autour du film. Explications.

Un rapide coup d’œil sur le site et sur la page facebook de la Weinstein Company pour s’apercevoir que le distributeur américain ne mentionne pas la sortie du film Les Infidèles – rebaptisé The Players pour sa sortie américain -, même sur ses propres plate-formes. Aucun mot non plus dans les médias. Et pour cause, aucune projection presse n’a été organisée, aucun courriel n’a été envoyé aux rédactions, et pas une publicité n’est parue dans les journaux. Le film aurait pourtant pu surfer sur la célébrité grandissante de Jean Dujardin aux Etats-Unis, un an après son Oscar reçu pour sa performance dans The Artist.

Pour le New York Post, la première des raisons qui a pu pousser la Weinstein à taire la sortie du film est le caractère sulfureux du long-métrage, ce qui aurait pu choquer aux Etats-Unis. Le film est une succession de sketches où Jean Dujardin et Gilles Lellouche interprètent des machos aux relations extra-conjugales assumées, et même célébrées. Lors de sa sortie en France, le film avait été critiqué par certains mouvements féministes pour son contenu et son affiche, qui avait été retirée suite à des plaintes pour atteinte à l’image de la personne humaine.

Le puritanisme américain n’est pas la seule explication. La Weinstein n’a pas voulu montrer le film à la presse, de peur que les critiques américains soient du même avis que les journalistes français ou anglais, pas tendres lors de la sortie du film en Europe. La Weinstein, qui se devait par contrat de sortir le film, a donc préféré distribuer le film dans des cinémas d’art et d’essais en jouant sur la petite reconnaissance pour Jean Dujardin auprès des cinéphiles américains qui avaient adoré The Artist.

Pour rappel, le film avait été amputé d’une scène avant sa sortie, de crainte qu’elle empêche Jean Dujardin de recevoir l’Oscar. Dans cette scène, Jean Dujardin, en train de séduire une américaine à New York tout en rassurant sa femme au téléphone, s’exclamait “oui, oui, ma chérie, tout va bien”, alors qu’en arrière-plan un avion s’écrasait sur l’une des tours du World Trade Center.

Autre bizarrerie, la Weinstein sort en catemini au même moment et dans les mêmes cinémas un autre film français : De l’autre côté du périph avec Omar Sy. Là aussi, le distributeur américain aurait pu s’appuyer sur le petit succès du film Intouchables aux Etats-Unis. Mais le film n’apparaît pas non plus sur le site de la Weinstein et aucune publicité n’a été faite autour du long-métrage. Il est possible que dans le cadre de l’achat du film Intouchables – que la Weinstein souhaitait absolument distribuer – la société de production américaine se soit retrouvée dans l’obligation d’acheter dans le même temps cet autre film avec Omar Sy. Une comédie qui ne devrait pas attirer les foules aux Etats-Unis.

Cliquez ici pour connaître les séances du film aux Etats-Unis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related