Subscribe

Les négociations entre Israël et la Palestine confiées à Barack Obama

Quatre-vingt-sept des 100 sénateurs américains ont pressé lundi Barack Obama de tout faire pour convaincre le président palestinien Mahmoud Abbas de ne pas quitter les négociations de paix avec Israël, en dépit de la fin du moratoire sur la colonisation.

“Il est crucial que toutes les parties restent à la table des négociations. Aucune partie ne devrait menacer de la quitter alors que les discussions viennent juste de commencer”, écrivent les sénateurs dans une lettre au président américain. M. Abbas a averti à plusieurs reprises qu’il quitterait les négociations si Israël poursuivait les constructions en Cisjordanie occupée, or l’Etat hébreu a laissé expirer dimanche soir un gel partiel de la colonisation. Au moment où le ballet des bulldozers reprenait lundi en Cisjordanie, M. Abbas a déclaré à des journalistes à Paris qu’il allait consulter les dirigeants palestiniens et arabes avant de prendre une décision. Il doit rencontrer les dirigeants du Fatah et de l’OLP cette semaine et les ministres arabes des Affaires étrangères le 4 octobre. “Nous vous exhortons à continuer d’essayer de convaincre les dirigeants israéliens et palestiniens que les discussions directes, même si elles sont difficiles, constituent le meilleur espoir d’un accord de paix solide et durable”, écrivent les élus.

Les sénateurs estiment par ailleurs que “les pays arabes pourraient apporter un meilleur soutien politique et économique à ce processus, y compris sous la forme d’une aide financière accrue à l’Autorité palestinienne”. “Nous croyons savoir que vous partagez ce sentiment et nous vous demandons respectueusement d’user de votre influence pour faire en sorte que le soutien arabe à ces discussions se poursuive”, ajoute le texte, qui félicite l’administration Obama de “ne pas tenter d’imposer un accord aux deux parties”. “Pour parvenir à un résultat réellement positif et constructif, il est absolument crucial d’avoir un accord négocié prudemment, accepté au final par les deux parties, et qui assure la sécurité d’Israël à long terme”, ajoutent les sénateurs.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related