Subscribe

Les tablettes menacent de submerger le marché de l’électronique grand public

Le succès mondial de l’iPad d’Apple et l’arrivée prochaine des tablettes de tous les géants de l’électronique menace de noyer les ventes d’autres équipements, en particulier les mini-ordinateurs à bas prix (“notebooks”) qui tiraient le marché depuis deux ans, selon les analystes.

A l’échelle mondiale, les ventes de tablettes pourraient atteindre 19,5 millions d’unités dans le monde en 2010 et exploser l’année prochaine pour atteindre jusqu’à 208 millions en 2014, prédit une étude publiée vendredi par Gartner, un des cabinets référence pour le secteur. “La nature tout-en-un des tablettes multimédia va leur permettre de cannibaliser d’autres appareils électroniques grand public comme les livres électroniques, les consoles de jeu et les lecteurs audio-vidéos”, estime Carolina Milanesi, vice-présidente recherche chez Gartner.
Mais ce sont les “mini ordinateurs (ou notebooks) qui souffriront le plus de cette menace de cannibalisation alors que le prix moyen des tablettes est appelé à descendre en dessous des 300 dollars (214 euros) dans les deux années qui viennent”, ajoute-t-elle.
L’un après l’autre, les grands du secteur s’engouffrent dans la brèche ouverte par l’iPad, sorti au printemps et dont Apple a vendu trois millions d’exemplaires aux Etats-Unis en 80 jours.
La Galaxy Tab de Samsung et la Strack de Dell sont attendues d’ici la fin de l’année. Le canadien Research in Motion (RiM, Blackberry) devrait suivre début 2011 avec sa Playbook, tout comme l’américain HP et le chinois Huawei.
Même les fabricants moins connus se lancent dans l’aventure, comme le français Archos, jusqu’ici plutôt spécialisé dans les baladeurs MP3s, qui a déjà trois tablettes sur le marché et s’apprête à en mettre deux nouvelles.

Très forte depuis deux ans, la croissance mondiale des ventes d’ordinateurs a ralenti depuis la sortie de l’iPad. Au 3e trimestre, elle n’a atteint que 7,6%, un chiffre inférieur aux attentes, selon une autre étude Gartner publiée cette semaine. Les “notebooks” bon marché sont les principales victimes du phénomène. En août, leurs ventes ont chuté de 4% aux Etats-Unis, indique une étude de Morgan Stanley.
“L’excitation médiatique autour d’appareils comme l’iPad a affecté la croissance des portables en retardant des achats d’ordinateurs, surtout sur le marché américain des particuliers”, souligne une analyste de Gartner, Mikako Kitagawa.
L’arrivée de nouveaux acteurs a tout pour accentuer la tendance, prédit son collègue Ranjit Atwal : “de nombreuses nouvelles tablettes vont arriver sur le marché, faisant sérieusement baisser les prix, ce qui démocratisera l’instrument”.
Pour le PDG d’Archos, Henry Crohas, les grandes tablettes pourraient même à terme remplacer les ordinateurs portables, car elles sont plus maniables et donc mieux adaptées à l’utilisation d’internet.

“Les ‘netbooks’ vont souffrir car le marché électronique grand public a une taille déterminée. Si on vend massivement d’un côté, c’est un autre produit qui va souffrir”, estime-t-il.

Dans un avenir proche, ces tablettes seront plutôt “amenées à remplacer le marché existant du baladeur MP3”, ajoute-t-il cependant. Il prévoit d’ailleurs de baisser dès l’année prochaine le prix de la plus petite de ses tablettes pour l’amener vers 80 euros qui est le “prix au centre du marché des MP3”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related