Subscribe

Les technophiles attendent fébrilement la présentation de l’iPad 3

La tablette iPad, dans sa troisième incarnation, devrait tenir mercredi en Californie la vedette du plus gros événement médiatique organisé par Apple depuis le décès de son légendaire patron fondateur, Steve Jobs.

Seul indice avant l’événement, dont les détails sont comme d’habitude jalousement gardés secrets: l’invitation à se rendre dans un théâtre de San Francisco porte l’image d’un écran tactile d’iPad. “Tous les indices laissent attendre une nouvelle version de l’iPad”, déclare à l’AFP Michael Gartenberg, analyste au cabinet Gartner.

Les informations qui ont pu filtrer évoquent un écran d’encore meilleure définition que celui de l’iPad 2, proche de celui du téléphone iPhone 4S, ainsi qu’un processeur plus rapide, voire une caméra améliorée. Certaines rumeurs parlent aussi de la migration sur l’iPad de l’assistant par commande vocale Siri, qui avait fait sensation au moment du lancement de l’iPhone 4S cet automne.

Alors que des tablettes bien moins chères que l’iPad (dont le prix d’entrée est de 500 dollars) ont réussi à se faire une place sur le marché, l’analyste indépendant Rob Enderle spécule en outre sur la sortie d’un modèle meilleur marché, peut-être dans un format plus petit que l’iPad actuel, qui permettrait à Apple de mieux défendre ses parts de marché par rapport à des concurrents comme Amazon avec sa tablette Kindle Fire.

Enfin, après des années de progrès dans l’intégration toujours plus poussée entre internet et télévision, Apple pourrait présenter sa dernière tentative pour s’implanter dans ce domaine. Si beaucoup devraient s’intéresser à l’apparence des nouveaux appareils, le cabinet Gartner prévoit de prêter une grande attention aux services et logiciels qui permettent aux appareils Apple de séduire les technophiles les plus passionnés.

“Il y a sur le marché de superbes tablettes sous Android (le système conçu par Google, ndlr) sur le plan matériel, mais elles ne se vendent pas aussi bien faute d’avoir l’écosystème d’Apple”, souligne un autre analyste de Gartner, Van Baker, évoquant le foisonnement d’applications et de programmes accessibles sur les appareils Apple.

La qualité de la présentation du directeur général Tim Cook, qui sera pour la première fois maître de cérémonie au “Yerba Buena Theatre”, sera aussi suivie de près. En octobre, juste avant le décès de Steve Jobs, c’est lui qui avait présenté l’iPhone 4S mais il était resté relativement en retrait. Steve Jobs, lui, était connu pour son sens du spectacle et avait un talent sans pareil pour convaincre son auditoire des qualités “magiques” de ses appareils. “C’était du marketing éblouissant”, se souvient M. Baker.

M. Cook, réputé pour sa gestion rigoureuse des processus de fabrication d’Apple, n’a jusqu’à présent pas fait preuve des talents de mise en scène de son prédécesseur. “Apple fonctionne encore avec la croyance erronée qu’il n’a pas besoin de remplacer Steve”, note M. Enderle, ajoutant que ce dernier “avait la capacité de montrer de la magie, et Apple a perdu cela”. “Apple va descendre de son sommet”, prédit cet analyste.

Dans l’immédiat, M. Enderle ne doute pas qu’Apple continuera à vendre tous les iPad qu’il fabriquera et que les foules se presseront aux portes des magasins pour acheter ses nouveaux appareils. Pour présenter les produits à la presse cependant, des personnes autres que le patron, comme par exemple le responsable des logiciels Scott Forstall ou le responsable du design Jonathan Ive, revêtiront peut-être le costume de maître de cérémonie.

“Est-ce qu’il faut encore à Apple quelqu’un au sommet qui arrive à susciter l’enthousiasme pour des choses qui ne sont en fin de compte pas tellement enthousiasmantes? La réponse est oui”, estime M. Baker. Mercredi, “je serai à la recherche de cette étincelle, de cette magie”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related