Subscribe

Les universités françaises plébiscitées par les étudiants californiens

Preuve de l’attractivité de l’enseignement supérieur hexagonal, la France est le pays qui accueillera le plus d’étudiants des universités publiques de l’état de Californie à la rentrée 2010.

Environ 160 étudiants des établissements de California State University, dont 65 pour la seule université de San Francisco, feront leur prochaine rentrée scolaire dans un établissement français. Un succès qui place la France au premier rang des destinations choisies par les étudiants des vingt-trois campus de CSU pour effectuer leur année d’études à l’étranger. « Je crois que ce succès est dû aux efforts de mes collègues en Californie et des universités françaises qui ont su si bien accueillir et accompagner nos étudiants par le passé », a estimé jeudi le directeur des programmes d’échanges internationaux de California State University, Leo Van Cleve, lors d’une réception organisée par le consulat de France à San Francisco.

La plupart des étudiants californiens qui iront étudier en France l’année prochaine se retrouveront sur les campus d’Aix-en-Provence ou de Paris, principaux partenaires de CSU en France. Même si ces jeunes Californiens bénéficieront de quelques semaines de stage de langue, ils étudieront dès la rentrée scolaire dans les mêmes conditions que les étudiants français dans des domaines aussi divers que la littérature, le commerce, les sciences ou les arts du spectacle. Avec un taux de change actuellement aussi favorable aux Américains de passage en France, les étudiants californiens auront de quoi profiter du légendaire art de vivre tricolore.

« La crise économique a été très difficile pour les étudiants en Californie, et pour l’administrateur de notre université aussi », a expliqué Maximilian, étudiant de CSU, faisant référence aux récentes coupes monumentales effectuées par l’état de Californie dans les budgets de l’enseignement public. « Mais j’espère que quand nous rentrerons de notre séjour, nous pourrons chanter la chanson de Joséphine Baker », ajoute-t-il sur un ton plus léger, entonnant « J’ai deux amours », l’hommage à Paris de la célèbre chanteuse américaine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related