Subscribe

Les vins du Languedoc-Roussillon s’invitent sur les tables américaines

La Maison de la région Languedoc-Roussillon exporte les vins du Sud de la France aux Etats-Unis. Marianne Fabre-Lanvin,  directrice du showroom new-yorkais, profite de la fin du festival «Sud de France» à New York pour livrer les clés d’un marché à conquérir.

La région Languedoc-Roussillon a ouvert un showroom l’an dernier à New York. Dans quel intérêt ?

La Maison de la région du Languedoc-Roussillon a ouvert ses portes à New York en 2009 dans le but d’aider les professionnels de la région œuvrant dans tout type de secteur d’activité, à conquérir de nouveaux marchés et de promouvoir les produits de la région, notamment le vin. L’initiative a été lancée par le Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, qui a créé une SEM (société d’économie mixte), Sud de France Export, entièrement financée par la collectivité territoriale. L’argent du contribuable est investi dans le développement économique durable et permet d’offrir des opportunités commerciales aux acteurs économiques de la région. Notre cible prioritaire est les professionnels. C’est pourquoi nous organisons des présentations et une à deux dégustations par mois. Quant aux consommateurs, nous les approchons régulièrement, comme lors  du Festival Sud de France. En un mot, nous recrutons des acheteurs.

Quelle est la stratégie adoptée  pour percer le marché américain  ?

New York est considéré comme un laboratoire de tendances et c’est pourquoi nous nous sommes installés ici dans un premier temps. C’est le meilleur tremplin vers le reste des États-Unis. Afin de faire connaître nos produits, nous travaillons cette année avec 110 partenaires restaurateurs et cavistes qui se sont engagés à intégrer cinq références du Languedoc-Roussillon à leur carte. Pour faciliter notre intégration sur le marché américain, nous avons fédéré nos marques de produits sous le label Sud de France. C’est plus facile à prononcer pour les Américains que “Languedoc-Roussillon” et les notions sont plus parlantes. « Sud » évoque la Méditerranée, le soleil et la convivialité. Et « France », renvoie  à une certaine qualité, surtout en ce qui concerne le vin.

La présence de la communauté française des États-Unis vous aide-t-elle dans votre démarche ?

Nous ne jouons pas nécessairement la carte de la communauté, même si nous en sommes très proche. Notre intérêt est, au contraire, d’intégrer la globalité du marché américain. Par exemple nous comptons mener une offensive sur les steakhouses lors de la prochaine édition du festival. Nous souhaitons  également nous ouvrir à la Californie, car le marché y est déjà « éduqué » grâce aux vins californiens. Les Américains développent un intérêt pour le vin. En France, on ne se pose plus la question : on boit du vin car s’est culturel. Alors qu’aux États-Unis, il y a une certaine curiosité. C’est sophistiqué, rien à voir avec du jus de raisin et de l’alcool. On parle de culture et de terroir.

Informations pratiques :

Festival «Sud de France», du 14 au 23 Juillet à New York, site du Festival: www.festival-suddefrance.com

Site de la région Languedoc-Roussillon : www.leregion.fr

Site du label Sud de France : www.sud-de-france.com/fr

Site de la branche Etats-Unis de Sud de France Export : www.suddefrancewines.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related