Subscribe

L’espérance de vie qui dépasse 100 ans en France, c’est possible

L’espérance de vie maximum pourrait bien dépasser un jour les cent ans en France sans que l’on puisse déterminer à quelle échéance, explique l’Institut national d’études démographiques (Ined), qui précise que tout se jouera aux grands âges de la vie.

En France, alors qu’en 1750-1759, l’espérance de vie n’était qu’autour de 27 ans pour les hommes et 28 ans pour les femmes, elle “atteint aujourd’hui près de 78 ans pour les hommes et 85 ans pour les femmes, soit pour ces dernières un triplement en 250 ans”, soulignent les démographes Jacques Vallin et France Meslé dans une étude parue jeudi. Depuis les années 70, les Français gagnent environ trois mois d’espérance de vie chaque année mais “peut-on espérer continuer sur cette voie encore longtemps?”, s’interrogent-ils. Pour tenter de le savoir, ils ont examiné les progrès de l’espérance de vie à 80 ans: c’est-à-dire le nombre d’années qu’une personne de 80 ans peut espérer encore vivre.

Cette notion se distingue de “l’espérance de vie à la naissance”, la plus communément utilisée, qui désigne l’espérance de vie moyenne de toute une population, tous âges confondus, et qui ne correspond en fait qu’à une génération fictive. Or on observe une forte baisse de la mortalité aux âges avancés: l’espérance de vie à 80 ans a fortement augmenté ces dernières années, permettant par ricochet l’augmentation de “l’espérance de vie à la naissance”, note l’Ined. Outre les avancées médicales, ces progrès pourraient être dus “à l’attention grandissante portée aux personnes âgées dans le domaine de leur santé au quotidien, plus grande et plus efficace dans les sociétés les plus solidaires”, analysent les démographes. Donc, “tout risque de se jouer demain sur les grands âges et ils peuvent encore être le champ de progrès importants” si l’on songe à “toutes les innovations médicales, sociales, politiques, culturelles susceptibles d’allonger la vie”. Mais “les changements politiques, économiques et sociaux qui permettraient d’en diffuser les bénéfices à tous seront-ils au rendez-vous ?”, se demandent les démographes.

Dans les pays favorisés, “il est très probable que l’espérance de vie dépasse un jour 100 ans, mais il est déraisonnable d’affirmer que ce sera précisément le cas de telle ou telle génération déjà née”, en concluent-ils.

 

Related