Subscribe

Libre-échange UE-USA: Hollande fera “tout” pour préserver l’agriculture

François Hollande a assuré mercredi au Sommet de l’élevage qu’il ferait “tout” que l’agriculture soit préservée dans le cadre des négociations commerciales entre l’Union européenne et les États-Unis.

“Je veillerai à ce que notre agriculture et notre élevage soient pleinement pris en compte dans ces négociations, et pas seulement comme une variable d’ajustement”, a expliqué le président de la République. “J’ai fait en sorte que la culture puisse être reconnue comme une exception dans la négociation, je ferai également tout pour que l’agriculture puisse être préservée dans la négociation avec les États-Unis” car “nos produits ne peuvent pas être abandonnés aux seules règles du marché”, a ajouté le président de la République. Le monde agricole français craint qu’un accord de libre-échange menace le modèle agricole et alimentaire français.

“Ce qui nous inquiète, c’est l’opposition de deux modèles agricoles. (…) Est-ce qu’on veut du poulet javel ou du poulet label?” avait notamment déclaré Xavier Beulin, président de la FNSEA en juillet dernier, en référence à la pratique consistant à plonger les poulets dans une solution chlorée, courante aux États-Unis mais interdite en Europe.

L’Union européenne et les États-Unis ont entamé le 8 juillet de vastes négociations, dans le but de créer l’une des plus grandes zones de libre-échange du monde. Ces négociations portent sur les droits de douane, mais aussi sur tout un volet “non tarifaire”, dont les standards de sécurité et les normes sanitaires et environnementales, différentes de part de d’autre de l’Atlantique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related