Subscribe

Louis Jourdan, un beau gosse à Hollywood

Du petit au grand écran, l’acteur français a marqué le cinéma américain. A 91 ans, il vit une retraite paisible sur les hauteurs de Los Angeles. Portrait.

A l’écran, il a pour partenaires Grace Kelly, Elisabeth Taylor et James Dean. A la ville, ses amis se nomment Kirk Douglas et Sidney Poitier. Louis Jourdan, c’est l’histoire d’un minot de Marseille parti vivre sa passion du cinéma à Paris et devenu star adulée à Hollywood. “Quand on a une gueule comme la tienne, on ne reste pas derrière la caméra, on passe devant !” Louis Jourdan a tout juste 18 ans quand Louis Jouvet le repère sur un tournage de Marc Allégret. Pourtant en 1943, le séducteur met de côté sa carrière naissante pour s’engager dans la Résistance. Il distribue notamment des journaux anti-nazis à Paris. Puis renoue avec ses premières amours dès la guerre terminée. En 1946, il entre à Hollywood par la grande porte, introduit par le producteur d’Autant en emporte le vent, David O. Selznick. Louis Jourdan a 25 ans et interprète André Latour dans Le procès Paradine d’Alfred Hitchcock.

Le bon, l’esthète et le méchant

Le jeune acteur enchaîne les films et les succès, marchant dans les pas de Maurice Chevalier et de Charles Boyer. Il est tour à tour Stefan Brand dans Lettre d’une inconnue de Max Öphuls et le docteur Nicholas Agi dans Le Cygne de Charles Vidor, aux côtés de Grace Kelly. Mais c’est en chantant avec Leslie Caron dans Gigi qu’il connaît l’apogée de sa carrière. “J’étais éblouie par sa jolie voix”, se souvient l’actrice. “On s’amusait beaucoup sur le tournage. Louis Jourdan n’hésitait pas à se rendre ridicule et c’est ça qui faisait son charme”. En 1949, il est élu l’homme le plus séduisant du monde, mais Louis Jourdan se lasse de cette image de french lover qui lui colle à la peau. “J’étais le cliché français”, confie-t-il en 1985. Il se tourne alors vers des rôles de séries télévisées comme Columbo, Drôles de dames ou encore Chasse au crime, dont il est le héros.

Mais c’est avec la maturité qu’il trouve des rôles à sa mesure. Il incarne le comte Dracula pour le petit écran puis le diabolique docteur Arcane dans La créature du marais et La créature du lagon : le retour. En 1983, il donne la réplique à Roger Moore dans un opus de James Bond, interprétant le redoutable Kamal Khan d’Octopussy. L’acteur vit alors l’un de ses derniers rôles. Il se retire au début des années 1990 dans sa maison de Los Angeles où il vit encore aujourd’hui avec sa femme Berthe Frédérique, dite Quique, à ses côtés depuis près de 70 ans. En remontant le Walk of Fame, on compte deux étoiles dédiées à Louis Jourdan qui, en 2010, a été décoré de la Légion d’honneur, tant pour sa carrière d’acteur que pour son rôle dans la Résistance durant la Deuxième Guerre mondiale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related