Subscribe

Loulou exporte les techniques françaises de bijoux

Actuellement exposée au Fashion Institute of Technology, Sandrine Le Plénier Samperi alias Loulou créé pendentifs et bracelets à New York.

L’aluminium, la pâte polymère ou pâte fimo, la créatrice Sandrine Le Plénier Samperi alias Loulou utilise des matériaux peu communs aux Etats-Unis. « Je puise toutes mes idées en France, explique Loulou, pourtant installée à New York depuis plus de 10 ans. Par exemple, l’aluminium est très peu utilisé ici, alors qu’il est facilement travaillable et hypoallergénique. »

Il y a encore peu, Loulou donnait toutes ses créations, mais elle est maintenant bien décidée à vivre de ses bijoux. Le FIT (Fashion Institute of technology)  de New York l’expose aux-côtés d’autres designers. Ses créations sont uniques au point qu’elle ne se lance presque jamais dans le façonnage de boucles d’oreilles : « j’ai du mal à faire deux bijoux identiques », sourit-elle.

Artiste, artisan ou passionnée ? Les trois, répond-elle. « Artiste parce que je ne sais jamais ce que je vais créer, et que mes œuvres ne sont jamais terminées. Artisan aussi, car je produis pour vendre. Et passionnée, ça c’est sûr. » Une passion qu’elle fait dorénavant partager en donnant des cours à des particuliers.

A noter :

http://www.loulouforever.com/

Bijoux en vente le 1er mai lors d’une street fair sur la 14e rue, entre la 8e et la 9e avenue. Plus d’informations sur le site des organisateurs : www.themarketnyc.com

Atelier de 2 heures le 3 mai à Manhattan : technique du fil de fer. Plus d’informations sur le site loulouforever.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Les faïences d’Apt, la fin d’une histoire de familleLes faïences d’Apt, la fin d’une histoire de famille L'exposition « Les arts de la terre et du feu, maîtres artisans de France et faïences d'Apt » à la Galerie de la French Institute Alliance Française de New York est l'occasion d'admirer […] Posted in Culture
  • Alix Grès ou l’allure discrèteAlix Grès ou l’allure discrète Une exposition à New York au Fashion Institute of Technology rend hommage à la couturière française disparue en 1993. On l’appelait le "sphinx de la mode" car elle vivait à l’écart, […] Posted in Culture