Subscribe

Lourde chute de fréquentation en vue pour les films français à l’étranger

La fréquentation des films français à l’étranger va lourdement chuter en 2013 par rapport à 2012, année historique grâce à “Intouchables”, “Taken2” et “The artist”, selon UniFrance.

“On espère être au-dessus de 60 millions d’entrées”, a déclaré jeudi Gilles Renouard, directeur général adjoint d’UniFrance, ce qui fera de “2013 une année moyenne par rapport aux dix dernières années”. 2012 a été une “année exceptionnelle” pour l’exportation des films français dans le monde avec 144,1 millions d’entrées, une progression de 93,8% par rapport à 2011 (74,3 millions), et 885 millions d’euros de recettes (+103,1%), selon les chiffres définitifs publiés jeudi par UniFrance et le Centre national du cinéma (CNC). Le précédent record, de 83 millions d’entrées, remontait à 2008.

Ces performances s’expliquent par un trio exceptionnel : “Intouchables”, “Taken 2” et “The Artist”. Ces trois films ont concentré 62,6% de la fréquentation globale des films français à l’étranger, selon ce bilan annuel. En 2010, la fréquentation des films français à l’étranger était de 60 millions et en 2009 de 67,2 millions.”A l’international, comme en France, on a besoin de locomotives, et même encore plus car les succès sont encore plus concentrés qu’en France”, selon M. Renouard. “On a besoin d’un titre ou deux qui entraînent l’ensemble et cette année, on ne les a clairement pas”, a-t-il résumé.

“La vie d’Adèle a fait un très bon démarrage aux Etats-Unis”

En 2013, “on a des films qui marchent dans certains territoires – “La cage dorée” au Portugal, “Paulette” en Allemagne, “Renoir aux Etats-Unis” – mais aucun qui fonctionne très bien partout sauf “Malavita” de Luc Besson et “La vie d’Adèle” qui va avoir une très belle carrière”, a-t-il expliqué. La Palme d’or 2013 signée Abdellatif Kechiche a fait selon UniFrance un très bon démarrage aux Etats-Unis mais aussi “en Italie avec 100 000 entrées en première semaine”.

“Malavita”, de Luc Besson, avec Robert de Niro, sorti récemment, atteint les 7 millions d’entrées à l’international, loin cependant du carton “Taken 2” produit également par Europacorp qui avait attiré 47,3 millions de spectateurs en 2012. Le film fait cependant un très bon score comparé à “La môme” visionné par 6 millions de spectateurs à l’étranger. L’an dernier les recettes des sociétés françaises des exportateurs de films ont atteint un plus haut depuis 10 ans, date de mise en place de l’étude, avec 211,3 millions d’euros (+34,9% par rapport à 2011).

Par zones géographiques, l’Europe de l’Ouest reste le principal marché pour les films français avec 37,1% des entrées et 42,8% des recettes d’exportation devant l’Amérique du Nord (22,3% des tickets vendus (28,6% des recettes encaissées pour la vente de films français) et l’Asie 14,1% des entrées (7,2% des recettes d’exportation).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related