Subscribe

L’Upper East Side s’enflamme pour les flammekueches

Le restaurant alsacien La tarte flambée vient d’ouvrir ses portes le 10 mars dernier dans l’Upper East Side, au coin de la 2e avenue et de la 91e rue. Au menu : flammekueche, bière et grumbeerekuechle.

Mathias Peter vient d’avoir 30 ans. Au cap de la trentaine, certains s’achètent une voiture, d’autres partent en voyage. Mathias, lui, ouvre un restaurant. Alsacien pure souche, c’est tout naturellement qu’il lance La tarte flambée, ou flammekueche, spécialité de la maison. Arrivé à New York il y a cinq ans, il prend ses marques et fait ses débuts au restaurant belge La petite abeille.

D’abord “busboy”, il gravit peu à peu les échelons jusqu’à devenir manager et décide, il y a un an, de s’installer à son compte. Pari tenu pour cet ancien élève de l’école de commerce de Montpellier, qui nous accueille tout sourire dans son petit restaurant. Le cadre y est chaleureux : à droite un mur de briques rouge, une grande tablée conviviale et au fond une guitare et un t-shirt du Racing Club de Strasbourg, caché derrière une chaise comme une relique qu’on ne sort que les soirs de match.

La clientèle est pour le moment très européenne, mais de plus en plus d’Américains passent le pas de la porte. “Ils sont curieux de goûter les tartes flambées”, nous dit Mathias, “et avant de les avoir devant les yeux, ils ne comprennent pas vraiment ce que c’est. Pour eux, la flammekueche est à mi-chemin entre la pizza et la crêpe”.

Ouvert depuis seulement trois semaines, la clientèle n’a pas tardé à se fidéliser. Les membres de l’association des alsaciens de New York l’ont facilement adopté et viennent régulièrement y passer leurs soirées. “De manière générale, les clients aiment le côté convivial et authentique”, raconte Mathias. “Le fait de partager les plats et de manger avec les doigts, ça leur plaît beaucoup”. Cet enthousiasme se vérifie assez facilement auprès de la clientèle : “dès que j’en ai entendu parler, je me suis dit que je devais y aller”, confie une cliente. “Je vais dire à mes enfants d’y aller et j’espère surtout que la carte ne va pas s’américaniser !”

Bien qu’il tienne à respecter les traditions alsaciennes, Mathias a tout de même dû adapter son menu en y ajoutant par exemple la tarte dessert banana split. “Je propose aussi une tarte flambée au saumon et au thon pour ceux qui ne mange pas de porc”, explique Mathias, “et sans crème pour les intolérants au lactose”.

Concernant les produits, une boucherie allemande lui fournit viande et fromage et la pâte est faite maison tous les jours. On retrouve également les grands classiques de bières et de vins alsaciens, et les curieux et les gourmands peuvent aussi goûter au grumbeerekuechle, au babeleskäs ou à la tourte Marianne, scrupuleusement cuisinée selon la recette de la grand-mère de Mathias.

Côté concurrence, La Tarte flambée ne se situe pas très loin du Café d’Alsace, grosse brasserie alsacienne, mais Mathias ne se fait pas de souci et ironise : “on va créer un quartier alsacien, avec plein de bars et du schnaps. Beaucoup de restaurants ont fermé ici, du coup, les gens sont très hospitaliers et très contents qu’on ait ouvert”. Et quand on lui parle d’avenir, Mathias a déjà un projet en tête: “Quand le resto marchera, j’aimerai en ouvrir un autre dans le Lower East Side. C’est plus jeune et ça bouge plus. Mais pour le moment, je suis très content de mon premier restaurant”.

Infos pratiques:

La Tarte Flambée, 170 Second avenue, New York

212 860 0826 – info@latarteflambee.com

Site internetPage facebook

Ouvert tous les jours à partir de 11h.

Sur place, à emporter et livraison possible dans un périmètre d’environ 5 blocs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related