Subscribe

Lyon à la conquête du Golden State

Gérard Collomb, sénateur-maire de Lyon, conduisait pour la première fois une délégation officielle en Californie pour développer de nouvelles collaborations stratégiques entre cet état et la métropole française. Au programme de la semaine de l’élu en visite jusqu’au 24 juillet : San Francisco et la Silicon Valley, berceau de l’innovation américaine, puis San Diego et ses instituts de recherche en biotechnologies.

La visite de Gérard Collomb, sénateur-maire de la deuxième ville de France, est bien la preuve que Lyon compte développer les implantations d’entreprises californiennes sur son territoire. Un chargé de prospection, rattaché à l’ADERLY (agence pour le développement économique de la région lyonnaise) est d’ailleurs présent en permanence à San Francisco depuis un an. La ville mise en particulier sur l’attractivité de ses pôles de compétitivité (clusters) pour attirer ses futurs partenaires américains.

« Les entreprises californiennes ne bénéficieront pas d’aides fiscales spéciales mais d’un environnement de travail exceptionnel, propice à la recherche et l’innovation, » a précisé Gérard Collomb lundi 20 juillet à San Francisco. Le maire de Lyon a insisté sur le fait que la capitale du Rhône a en tout cas beaucoup à offrir en terme d’expertise scientifique et technologique.

« La ville de Lyon est relativement petite comparée à Paris, ce qui permet une meilleure communication entre nos clusters et nos universités. C’est cette collaboration croisée permanente qui fait la richesse de notre environnement de travail, à l’instar de notre cluster dédié aux véhicules industriels propres, Lyon Urban Truck & Bus 2015 qui travaille en collaboration permanente avec notre pôle de compétitivité chimie-environnement. »

L’excellence des 5 clusters lyonnais, labélisés par l’État, a déjà incité plusieurs sociétés californiennes à s‘installer dans la métropole, comme la société de biotechnologies Prediction Science en 2009.
 D’autres partenariats, comme celui entre la société lyonnaise Indicia Biotechnology et la californienne Singulex Inc, démontrent cette volonté mutuelle de collaboration « qui n’en est qu’à son début » précise Gérard Collomb. « Nous sommes ici pour voir ce qui se fait et rencontrer les acteurs clés des éco-technologies, du solaire et des industries de l’image. C’est encore le commencement de notre collaboration avec la région. »
 Très intéressé par le secteur solaire, Gérard Collomb a visité la société san-franciscaine Sunpower, qui s’est récemment installée à Lyon. Ce secteur est actuellement en plein boom et totalise en moyenne 1/3 des 30 implantations annuelles en éco-technologies a Lyon.

Les industries de l’image représentent un autre volet important. « Le monde des loisirs numériques a changé et nous devons nous adapter », souligne Gérard Collomb. « Aujourd’hui tout est mobile, y compris les jeux vidéos et il nous faut comprendre ces mutations. »

Cette volonté d’ouverture à l’international et en particulier en Californie s’inscrit dans une logique de renouveau pour la ville de Lyon, sur le plan économique comme urbain. En témoigne le projet de renouvellement urbain du quartier de la Confluence sur 150 hectares, lancé en 2003 par le grand Lyon, qui s’appuie sur l’éco-rénovation et le développement durable.

Infos pratiques :

ADERLY : www.aderly.com

Le blog de Gérard Collomb : http://gerardcollomb.blogspot.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related