Subscribe

Madjo, de la musique avant toute chose

Petite protégée de Radio Nova et de France Inter, la chanteuse Madjo entreprend dès avril une tournée mondiale qui débutera par les Etats-Unis et le Canada. Elle revient pour l’occasion sur sa carrière qui débute, ses projets et son héritage musical, venant de l’autre côté de l’Atlantique.

 

Je n’aime pas les étiquettes et je n’ai pas de style précis. Je ne me sens pas artiste folk, ni artiste rock, je me sens musicienne. Je vais d’un monde à l’autre, sans barrières“. Madjo, 27 ans, qui a sorti son premier album, “Trapdoor”, en 2010, est une touche-à-tout. La jeune femme, d’origine savoyarde, a rencontré la musique très tôt, par l’apprentissage du violon. Mais c’est avec sa guitare qu’elle crée ses premières compositions. Et sa voix, au timbre soul et chaleureux, lui permet de s’épanouir musicalement. Elle est, entre autres, influencée par des prêtresses de la soul et du jazz américains comme Nina Simone, Fiona Apple ou Joni Mitchell. L’artiste les considère “non seulement comme des voix, mais aussi des personnalités, des femmes qui ont ouvert une voie dans un milieu d’hommes“. Des groupes de rock anglo-saxons allant des Beatles à Pink Floyd, en passant par Arcade Fire, font aussi partie de son héritage musical. Beaucoup de ses chansons sont d’ailleurs en anglais, sa “langue de cœur“.

Mais Madjo ne se contente pas d’abolir les frontières entre les genres et les langues : elle rêve désormais de franchir les frontières géographiques. Elle prépare ses premiers pas sur les scènes américaines : “C’est un rêve de petite fille. La plupart de mes coups de cœur viennent des Etats-Unis. Cette tournée est aussi une opportunité pour moi de voyager, de découvrir une nouvelle facette de ma musique à travers d’autres gens que le public français.” Madjo et ses quatre musiciens ont effectué près de 180 dates en France, des concerts qui resteront pour elle des fabuleux souvenirs. “C’était sublime !” s’enthousiame-t-elle tout. “Mais désormais j’aimerais beaucoup m’exporter à l’étranger.”

Bonne nouvelle. Cette “fille du monde” a prévu des concerts sur tous les continents. Elle passera par le Japon, la Russie et l’Afrique. Et quand on lui demande si elle aimerait vivre aux Etats-Unis, Madjo hésite : “Ça a été un rêve pendant longtemps. J’adore New York, par exemple. Une ville passionnante, dynamique, riche… Y Vivre ? Je ne sais pas. C’est plus facile de vivre de son art en France, car il y a bien plus d’artistes aux Etats-Unis.” Dans les pays francophones, son premier album s’est vendu à près de 15 000 exemplaires : “ce qui n’est pas mal pour une artiste en développement comme moi, et en pleine ère du téléchargement !”

Dates de la tournée américaine :

Le 18 avril aux Nuits d’Afrique, Montréal, Canada
Le 19 avril à l’Impérial, Québec, Canada

Le 21 Avril au Joe’s Pub New York, NY
Le 23 avril au Twisted Branch Tea bar, Charlottesville, VA
Le 26 avril au Théâtre Raymond Kabbaz, Los Angeles, CA

Le 27 Avril au Zoey’s Café, Ventura, CA
Le 28 avril au Lycée français La Pérouse, San Francisco CA

www.madjo.fr

Vidéo : Madjo, “Trapdoor in a wall”

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Un pont pour le jazz entre la France et ChicagoUn pont pour le jazz entre la France et Chicago Le 26 avril, un concert de jazz à Chicago réunira deux musiciens français et deux Américains pour le lancement officiel de The Bridge, partenariat musical et transatlantique sur le long […] Posted in Music
  • Paul McCartney fera vibrer QuébecPaul McCartney fera vibrer Québec L'ancien membre des Beatles Paul McCartney donnera le 20 juillet un concert gratuit à Québec pour célébrer le 400ème anniversaire de la ville.Il […] Posted in Music