Subscribe

Marc Guillemot bat largement le record de la traversée de l’Atlantique

Le skipper français Marc Guillemot a largement battu samedi de plus de 15 heures le recrod de la traversée de l’Atlantique nord en solitaire et en monocoque, qu’il a effectuée en 8 jours, 5 heures, 20 minutes et 20 secondes, a-t-on appris auprès d’une porte-parole de son équipe.

Le navigateur, parti le 28 juin du phare d’Ambrose au large de New York à bord de Safran, un voilier de 60 pieds (18,28 m), a franchi la ligne d’arrivée au cap Lizard (sud-ouest de l’Angleterre) à 4h39 GMT samedi, battant le record établi en juillet 2012 par le Britannique Alex Thomson (8 j, 21 h, 08 min), également à la barre d’un 60 pieds Imoca.

Il y a trois semaines, un autre navigateur français, Francis Joyon s’était emparé du record absolu de la traversée de l’Atlantique nord en solitaire à la barre d’un maxi trimaran d’une trentaine de mètres (Idec) en 5 j, 02 h et 56 min.

“C’est un bon dénouement de ce record qui est parti en fanfare de New York il y a huit jours dans un rythme très soutenu”, s’est réjoui auprès de son équipe le navigateur, dont les propos ont été transmis par une porte-parole. La première partie de la traversée a été “très tendue”, notamment en raison d’un trafic maritime intense et de risques de collisions avec des baleines ou des débris jusqu’à Terre-Neuve, a confié le skipper, resté “dans la brume quasiment jusqu’à la longitude des Açores”.

“Coup de frein”

Il a subi ensuite “un gros coup de frein sur les dernières 24 heures” avec une zone de calme due à l’anticyclone des Açores “qui a fortement pénalisé et réduit la moyenne globale”. “Ca donne envie de le refaire parce qu’on sait qu’il y a moyen de l’améliorer énormément, on peut partir sur des bases de 6 jours et demi, 7 jours”, a-t-il estimé.

Marc Guillemot, qui améliore le record de 15 heures 48 minutes et 11 secondes, a parcouru les 2 880 milles (5 333 kilomètres) de la traversée à la vitesse moyenne de 14,59 noeuds, selon la porte-parole. Il fait désormais route vers le port de la Trinité-sur-Mer (Morbihan).

Guillemot, 54 ans, a participé à de nombreuses courses transatlantiques et autour du monde, en solitaire et en équipage. Il avait notamment terminé 3e du Vendée Globe 2008-2009. Il a également pris le départ de l’édition 2012-2013 mais a abandonné la première nuit après avoir perdu la quille de son bateau (Safran). “Ca fait du bien de rebondir” après cet abandon, a-t-il dit, ajoutant que son record “prouve que Safran était un bateau sur lequel on pouvait compter”.

Le Polonais Zbigniew Gutkowski s’était lui aussi élancé de New York le 28 juin, à l’assaut du record. Agé de 40 ans, il a participé au dernier Vendée Globe mais a renoncé après quelques jours de mer. Il avait auparavant bouclé deux tours du monde, l’un par équipe (The Race 2000-2001) et l’autre en solitaire (Velux 5 Ocean 2010-2011).

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related