Subscribe

Marée noire: BP mis en boîte par un compte Twitter bidon

Aux prises avec une marée noire au large des côtes américaines, le géant pétrolier BP doit désormais faire face à une imposture sur le site internet Twitter, qui diffuse d’étranges messages.

“Interdiction de nettoyer ou de ramasser des traces de pétrole sur la plage. Elles sont la propriété de British Petroleum et nous engagerons des poursuites judiciaires”, peut-on lire dans un “tweet” du compte @BPGlobalPR, qui se fait passer pour une émanation du service de relations publiques du groupe britannique.

Le compte factice, créé par un inconnu après l’explosion d’une plateforme exploitée par BP dans le golfe du Mexique, a rapidement attiré près de 20.000 visiteurs, soit quatre fois plus que le compte réel de BP sur Twitter, @BP_America.

L’imposteur s’en donne à coeur joie: “Des milliers de personnes sont attaquées par des créatures marines chaque année. Chez BP, nous nous efforçons de faire baisser ce nombre!”.

“La bonne nouvelle: les sirènes existent. La mauvaise: leur espèce s’est éteinte”, prétend un autre “tweet” sur le site de micro-blogs limités à 140 caractères. “L’océan a vraiment l’air plus svelte aujourd’hui. S’habiller en noir fait vraiment son effet!”, persifle le faux-BP.

Toby Odone, un porte-parole de BP, a déclaré au magazine Advertising Age que la compagnie était au courant de l’existence d’un compte bidon mais n’a apparemment pris aucune mesure pour le supprimer.

Le faux compte n’est pas la première tentative humoristique concernant la marée noire sur Twitter. Un autre compte, @common_oil_spil, prétend être le flux Twitter de la marée noire elle-même. Il diffuse des messages laconiques tels que “glou, glou, glou” et “espèces menacées, miam, miam”.

 

Vous pouvez suivre l’actualité France-Amérique sur Twitter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related