Subscribe

Marée noire: la nouvelle fuite est à trois kilomètres du puits

Une fuite qui pourrait être liée au puits de pétrole responsable de la marée noire dans le golfe du Mexique a été détectée à trois kilomètres de la tête du puits, a indiqué le porte-parole de la Maison Blanche lundi.

Plus tôt, le gouvernement américain avait autorisé BP à maintenir fermé pendant encore 24 heures le puits de pétrole malgré la découverte de cette fuite, tout en demandant au pétrolier de surveiller rigoureusement la situation. Le porte-parole de la Maison Blanche, Robert Gibbs a indiqué que la fuite “se situe à trois kilomètres de la tête du puits”, mais il n’a pas précisé la nature du produit qui s’en échappe. En revanche, il a expliqué que “des bulles” ont été observées à la sortie de la tête du puits, grâce à une caméra sous-marine. “Et il y a des fuites sur la partie supérieure de la tête du puits”, a poursuivi M. Gibbs. “Tout ceci requiert une attention particulière”. Un navire de l’Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA) a aussi observé d’autres “anomalies” qui doivent encore être évaluées, a dit M. Gibbs.

BP mène depuis jeudi des tests sur le puits, qui ont permis de mettre enfin un terme à l’écoulement de millions de litres de brut chaque jour dans les eaux du golfe. Mais la crainte est que, emprisonné dans le puits, le pétrole comprimé ne finisse par créer des brèches et par se répandre à nouveau. Selon l’amiral Thad Allen, responsable des opérations de lutte contre la marée noire pour le compte de l’administration américaine, la décision d’autoriser BP à maintenir fermé le puits est intervenue après que des membres de l’équipe d’experts fédéraux et des représentants du groupe pétrolier se sont entretenus dimanche sur la détection d’une possible fuite à proximité du puits et sur la possible présence de méthane au-dessus de celui-ci.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related