Subscribe

Marée noire: l’Etat d’Alabama porte plainte contre BP

L’Etat américain d’Alabama (sud) a porté plainte contre BP, Transocean et d’autres sociétés impliquées dans la gestion de la plateforme Deepwater Horizon, dont l’explosion puis le naufrage ont causé la marée noire dans le golfe du Mexique, a-t-on appris vendredi.

Le ministre de la Justice de l’Etat, Troy King, a déposé plainte jeudi au nom de l’Alabama, car il estime que la négligence dont ont fait preuve BP, Transocean “et d’autres (entités) responsables de la catastrophe” a causé un tort majeur à son Etat.
Le montant des indemnisations que demande l’Alabama sera fixé une fois l’affaire portée devant un juge, a poursuivi M. King.
“BP a dit que ce désastre était le sien et qu’il en assumait toute la responsabilité. Mais des milliers de personnes attendent toujours d’être indemnisées”, a-t-il noté.
“Vu le nombre de promesses que BP n’a pas tenues”, a insisté le ministre, “continuer à retarder (un dépôt de plainte) causera un tort supplémentaire à nos compatriotes”.
L’Alabama veut être indemnisé notamment pour la destruction de ses ressources naturelles, les pertes économiques résultant de ces destructions, et pour le manque à gagner fiscal.
L’Etat veut aussi des compensations pour le coût engendré par les opérations de nettoyage du pétrole échoué sur son littoral et le brut qui s’est écoulé dans le golfe du Mexique.
Les dirigeants de BP ont accepté de créer un fonds de 20 milliards de dollars à l’issue d’un entretien à la Maison Blanche avec le président Barack Obama à la mi-juin.
Le puits exploité par BP dans le golfe du Mexique a déversé du 22 avril à l’arrêt de la fuite à la mi-juillet, quelque 4,9 millions de barils de pétrole, soit 780 millions de litres dans la mer.
Après une série de tentatives infructueuses, BP a réussi à stopper l’hémorragie de brut en mer le 15 juillet grâce à un système provisoire. Le puits a ensuite été cimenté le 5 août.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related