Subscribe

Mariage gay : vote définitif mardi mais l’opposition reste bien vivace

Après la nouvelle manifestation des anti-mariage gay dimanche à Paris, tous les yeux seront à nouveau tournés mardi vers l’Assemblée où sera définitivement adopté le projet de loi sur le mariage pour tous, un vote qui ne signifiera pas, pour autant, la fin de leur mouvement.

De façon spectaculaire, c’est au nom de l’opposition à ce texte qu’une anonyme “Interaction des forces de l’ordre” a envoyé lundi matin à Claude Bartolone, président PS de l’Assemblée, une lettre contenant de la poudre de munition, le mettant “en demeure de surseoir au vote définitif” de la loi. La manifestation de dimanche, qui a réuni à Paris plusieurs dizaines de milliers d’opposants au mariage gay sous la bannière de La Manif pour tous, était-elle un baroud d’honneur ou une étape avant la “grande” manifestation prévue de longue date, du 26 mai prochain ?

En tout cas pour la première fois ont défilé derrière la même banderole les députés UMP Hervé Mariton, Patrick Ollier, Jean-Frédéric Poisson, le député UDI Jean-Christophe Fromantin, l’ancienne ministre Christine Boutin et le député Front national Gilbert Collard. Un voisinage qui en a choqué plus d’un. Le premier secrétaire du PS Harlem Désir y a vu “une sorte d’acte fondateur entre la droite et l’extrême droite” tandis que Yves Jégo, député UDI, et favorable au mariage gay, s’est étonné: “comment peut-on se dire de centre-droit et défiler côte à côte avec un haut dignitaire du FN, tout en niant la légitimité du Parlement?”

Dès lundi matin, le président de l’UMP Jean-François Copé, qui n’était pas à la manifestation dimanche mais avait appelé ses troupes à y participer “massivement”, a cru bon de souligner qu’il “n’accepterait aucune collusion avec l’extrême droite”, parlant d’un “voisinage malheureux”. De son côté Marine Le Pen a tenu à rappeler que le FN faisait partie “des opposants à l’UMP” car “ils sont les coresponsables de la situation dans notre pays”. Même si la ministre de la Famille Dominique Bertinotti a jugé lundi que le débat avait assez duré et qu'”il était temps de conclure” par le vote, mardi, du projet de loi, les opposants au mariage homo veulent croire, plus que jamais, que le gouvernement peut renoncer à sa réforme.

Le souvenir du CPE

Ils rappellent l’exemple du CPE (Contrat première embauche), en 2006, qui avait été adopté par le Parlement mais finalement retiré par le gouvernement devant l’ampleur des manifestations d’hostilité. Le député UMP Jacques Myard voit dans le mouvement anti-mariage gay “une opposition de structure, une lame de fond qui vient des profondeurs du pays et qui ne s’arrêtera pas”. “Le gouvernement est-il donc sourd et aveugle ? Il aurait tort de croire que la contestation retombera comme un soufflé au lendemain du vote de l’Assemblée nationale”, écrit-il lundi dans un communiqué.

Les députés UMP avaient d’ores et déjà averti, la semaine dernière, en pleine seconde lecture du texte, qu’ils fourbissaient leurs armes pour saisir le Conseil constitutionnel. Plusieurs dirigeants de l’UMP, comme Gérard Longuet ont aussi annoncé que si la droite revenait au pouvoir “il faudrait abroger” purement et simplement le texte.

En attendant, les pro et les anti-mariage homosexuel se préparent à de nouveaux rassemblements et manifestations, mardi dans toute la France. A Paris, les “pro”, d’abord à l’appel du collectif “oui, oui, oui” appellent aussi à un rassemblement mardi à partir de 17h près de l’Assemblée, puis à un autre, à l’appel cette fois de l’Inter-LGBT (Lesbienne, gay, bi et trans), à partir de 18h à proximité de l’Hôtel de Ville. Les “anti”, à l’appel de La manif Pour tous, se retrouveront à Sèvres-Babylone (VIIe) à partir de 19h pour se rendre près de l’Assemblée nationale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • La France adopte le mariage pour tousLa France adopte le mariage pour tous Le projet de loi Taubira ouvrant le mariage et l'adoption aux couples de même sexe a été définitivement adopté à l'Assemblée nationale mardi 23 avril. 331 députés ont voté pour, 225 […] Posted in Opinion
  • Le rapprochement UMP-FN est-il réel ?Le rapprochement UMP-FN est-il réel ? La présence du député FN Gilbert Collard derrière la même banderole dimanche que des élus UMP contre le mariage homosexuel constitue un symbole à un an des municipales, mais il reste […] Posted in Opinion