Subscribe

Marine Le Pen accuse Sarkozy d’être un “fidèle soutien de l’islam radical”

La candidate du FN à l’Elysée Marine Le Pen a accusé dans un communiqué jeudi Nicolas Sarkozy d’être un “fidèle soutien de l’islam radical”, après la mise en garde adressée par le chef de l’Etat à l’UOIF et les coups de filets policiers dans les milieux islamistes radicaux.

“Il aura fallu sept morts et deux blessés graves pour que Nicolas Sarkozy fasse semblant de s’agiter contre l’islam radical. Quelques interpellations plus médiatisées qu’efficaces. Des interdictions du territoire pour une poignée de prédicateurs aux prêches d’une violence extrême. Des mises en garde contre le congrès de l’UOIF, qu’il n’ose interdire”, énumère la présidente du Front national.

La semaine dernière, Marine Le Pen a demandé la dissolution de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) qui tient à partir de vendredi au Bourget (Seine-Saint-Denis) la 29e Rencontre annuelle des Musulmans de France. “Il est vrai qu’il y a neuf ans le même Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, était accueilli en ami au congrès de la même UOIF. Les hommes et les femmes y étaient séparés”, ajoute Marine Le Pen.

“UOIF, immigration massive, communautarisme, j’accuse Nicolas Sarkozy de soutenir, de laisser se développer, en France, l’islam radical. Nicolas Sarkozy rejoint ainsi la préférence immigrée mise en oeuvre, depuis plus de quarante ans, par la gauche et le grand patronat”, poursuit la candidate du FN. “Qatar, Libye, Nicolas Sarkozy fait partout dans le monde la courte-échelle à l’islamisme. Nicolas Sarkozy sert alors de supplétif aux Etats-Unis qui, depuis longtemps, appuient toutes les formes du fondamentalisme islamique”, selon elle.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related