Subscribe

Marlon Daniel et la soprano Magali Léger au Merkin Concert Hall de New York

Le maestro Marlon Daniel dirigera dimanche 10 janvier l’orchestre symphonique de l’« Ensemble du Monde » au Merkin Concert Hall de New York. Il sera accompagné de la soprano Magali Léger pour sa première prestation américaine.

France-Amérique vous fait gagner 2×6 places pour le concert de dimanche ! Tentez votre chance en nous écrivant sur info@francetoday.com

Le maestro afro-américain Marlon Daniel se réjouit de jouer dimanche prochain L’amant anonyme du compositeur guadeloupéen Joseph de Bologne, plus connu sous le nom de Saint-Georges. Ce musicien hors-norme, né en Guadeloupe du fruit des amours d’une esclave africaine et d’un protestant d’origine néerlandaise, fut le premier virtuose de la musique classique de couleur, ainsi qu’« une figure originale et méconnue de la lutte contre le racisme », comme le rappelle Marlon Daniel, directeur musical et chef d’orchestre de l’ensemble du monde et de l’orchestre de chambre Manhattan Virtuosi de New York.

Dimanche 10 janvier, ce sont aussi les œuvres de Grétry et Beethoven, des « innovateurs classiques » qui ressusciteront sous sa baguette. Il sera accompagné par la soprano guadeloupéenne Magali Léger, l’autre star montante acclamée en France par les critiques qui n’hésitent pas à la comparer à Riri Grist, Natalie Dessay ou même Kathleen Battle ! « Elle est notre pilote », assure Marlon Daniel.

Le musicien Saint-Georges sera aussi à l’honneur du Festival International Saint-Georges qui se tiendra du 22 au 25 avril 2010 en Guadeloupe, à l’initiative de Marlon Daniel qui trouve en ce compositeur classique créole un mentor spirituel. « Dans l’inconscient collectif, un musicien noir joue forcément du jazz, du hip-hop ou du blues », raille-t-il. « Quand je dis que je suis conductor (ndlr, chef d’orchestre), on me demande encore sur quelle ligne de bus je conduis », s’étonne Daniel Marlon, qui a dirigé ses orchestres aux côtés des plus grands noms de la musique classique contemporaine, tels que David Gilbert ou Louis Salemno.

L’hommage à Saint-Georges

Si le Festival International Saint-Georges qu’il est en train de mettre sur pied lui tient autant à cœur, c’est d’abord pour son ambition de faire découvrir la musique de ce musicien méconnu, escrimeur confirmé et proche de Marie-Antoinette.

« L’objectif est d’inscrire durablement cet événement culturel dans le paysage culturel guadeloupéen, américain, et dans celui des grands événements musicaux internationaux », d’après l’historien guadeloupéen Jean-Claude Halley qui est aussi le président du Comité International d’Organisation du Festival. « C’est aussi une ouverture sur la musique créole et sur toutes les formes d’art et de culture de la Guadeloupe », poursuit Catherine Pizon, la directrice exécutive.

Le festival a déjà choisi ses deux marraines. Ce seront Michelle Obama et Carla Sarkozy, invitées à apporter leur soutien à cette manifestation. Considéré comme le Wynton Marsalis de la musique classique, Marlon Daniel ne veut pas s’arrêter là. Il  espère recevoir un jour la Légion d’honneur. « Je la dédierais à ma grand-mère de La Nouvelle-Orléans, de qui je tiens à la fois ma French Touch et ma passion », conclut-il, toujours le sourire aux lèvres.

Informations pratiques :

Programmation du concert de l’Ensemble du Monde :

Saint-Georges : L’amant anonyme: Overture and Two Arias

Magali Léger, soprano

Grétry : Aria de Lenore from L’amant jaloux

Magali Léger, soprano

Beethoven : Symphony No. 3 in E-Flat Major Op. 55 Eroica

Date : dimanche 10 janvier 2010

Horaire : Le concert débute à 7pm.

Lieu : Merkin Concert Hall, 129 West 67th Street

Tickets : $50 / Seniors and Students $30. Pour gagner 2×6 places pour le concert de dimanche, rendez-vous sur info@francetoday.com.

Site : www.kaufman-center.org

À retenir : La première édition du Festival International Saint-Georges se tiendra du 22 avril au 25 avril 2010 en Guadeloupe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related