Subscribe

Masters de Cincinnati, un quart de prestige pour Benneteau face à Murray

Le Français Julien Benneteau, 55e mondial, a battu l’Espagnol Guillermo Garcia-Lopez 4-6, 6-4, 7-6 (7/4) jeudi au tournoi Masters 1000 de Cincinnati pour s’offrir un quart de finale de prestige vendredi face au nouveau N.2 mondial, l’Ecossais Andy Murray.

Murray, tenant du titre dans l’Ohio et récent vainqueur à Montréal, s’est qualifié sans problème face au Tchèque Radek Stepanek (N.16) 6-4, 6-1.

Jérémy Chardy n’a lui pas réussi à passer le cap du 3e tour, butant logiquement sur le N.4 mondial Novak Djokovic, vainqueur 7-5, 6-3.

Benneteau, 27 ans, dont le palmarès ATP est vierge de tout titre, se qualifie pour la première fois de sa carrière pour les quarts de finale d’un Masters 1000, les tournois les plus prestigieux après ceux du Grand Chelem. Son grand fait d’arme reste jusque là un quart de finale à Roland-Garros en 2006.

Benneteau a été repêché dans le tableau après le forfait de Juan Martin del Potro, en tant que non qualifié le mieux classé. Il a donc profité du “bye” de l’Argentin au premier tour pour faire son entrée en lice directement au 2e tour, mercredi, où il battu l’Autrichien Jurgen Melzer 6-2, 3-6, 6-2.

Jeudi, le Français a livré un match marathon de 3 h et 03 min, au cours duquel les deux joueurs ont chacun perdu quatre fois leur service, pour s’imposer contre le 53e mondial, tombeur de son compatriote Fernando Verdasco (N.11) au premier tour.

“Grosse bagarre”

“Cela a été un gros combat, une grosse bagarre, avec un super dénouement, a-t-il déclaré. C’est vrai que j’ai aussi profité d’un bye pour en arriver là mais je suis content, ça devient une très belle semaine. Vendredi, ça peut devenir une très, très belle semaine. Je n’ai rien à perdre contre Murray.”

“Je suis super content d’où j’en suis physiquement, a-t-il ajouté. Mon pari de faire venir mon préparateur physique dès le début de la tournée nord-américaine a payé. C’est bon signe avant l’US Open.”

Benneteau a concédé la première manche alors qu’il menait 4 à 1 après avoir fait le break dès le 4e jeu mais il s’est subitement écroulé, lâché par sa première balle de service, pour encaisser cinq jeux d’affilée et perdre le set.

Dans la deuxième manche, le Français a reproduit le même schéma pour mener 4 jeux à 1 avant de craquer de nouveau et se faire rattraper à 4-4. Mais il a cette fois magnifiquement conclu à la manche à 5-4 en prenant le service de l’Espagnol sur un jeu blanc.

Le 3e set a été une nouvelle bataille stratégique. Benneteau aurait pu céder quand Guillermo-Lopez lui a pris le service pour mener 3-2 mais le joueur de Bourg-en-Bresse a tenu ses nerfs pour débreaker dans la foulée. Dans un tie break de toute beauté, le Français s’est montré offensif, déterminé et très propre en première balle pour s’imposer 7 à 4 sans avoir été mené.

Deux autres tricolores étaient en lice jeudi au 3e tour: Gilles Simon (N.9) face au Russe Nikolay Davydenko (N.8) et Paul-Henri Mathieu devant le N.3 mondial, l’Espagnol Rafael Nadal.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related