Subscribe

Mathieu Nouzareth et son appli à 40 millions de joueurs

Lancée mi-mai sur smartphones, l’application Song Pop connaît un succès monstre avec déjà plus de 40 millions de joueurs. Et ce carton est le bébé d’un Français, Mathieu Nouzareth, installé à New York.

Venu vivre aux Etats-Unis en 2009, Mathieu Nouzareth connaissait déjà New York, pour avoir passé un MBA à l’université Pace. En 1995, à 23 ans, il lance sa première entreprise, une agence web qui crée des sites internet pour ses clients. Immergé dans la bulle de la communication technologique dès ses premiers pas, il monte deux autres entreprises, Boonty et Is Cool, toutes deux liées au jeu en ligne. Dans l’esprit de “repartir de zéro”, il démarre FreshPlanet avec son frère Romain. Cette start-up localisée aux abords de Times Square est spécialisée dans le jeu en réseau pour mobile et est axée à l’origine sur les jeux destinés à Facebook.

Mais l’hiver dernier, Mathieu Nouzareth détermine une nouvelle cible : “on s’est dit qu’il y avait un marché à exploiter dans le fait de croiser le jeu mobile avec la possibilité de jouer avec ses amis”, explique Mathieu. “Il y a très peu de jeux de ce genre en fait”, s’étonne l’entrepreneur qui ne mentionne que deux exemples connus, un jeu de Scrabble et un autre de Pictionary. Son équipe internationale élabore Song Pop en deux mois.

Le concept est de jouer sur son téléphone portable, avec des inconnus ou avec des amis, à des quizz musicaux en temps réel simulé. Choisissez un thème – rap moderne, variété française, bandes son de films… – et vous serez testé sur cinq titres. Outre les bonnes réponses, la rapidité compte aussi dans votre score. FreshPlanet a négocié les droits de près de 25 000 chansons pour Song Pop mais n’a en revanche pas dépensé un centime en marketing selon Mathieu : “le succès est dû uniquement au bouche à oreille.”

Près de 4 millions de joueurs par mois s’essaient à ce blind test, mettant la barre très haut pour la suite pour l’équipe de Fresh Planet. “Il faut trouver un produit intéressant et le réaliser avec un petit budget”, note Mathieu, qui ne peut encore dévoiler les projets de sa douzaine d’employés. En attendant, on sait en tous les cas qu’ils travaillent à développer Song Pop, en lui ajoutant des fonctionnalités, mais aussi en la transformant en réseau social pour les amateurs de musique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related