Subscribe

Matisse, le bistro des souvenirs d’enfance

En s’appuyant sur une décoration sobre et un menu abordable mais séduisant, le nouveau restaurant new-yorkais du français Frédérick Lesort réhabilite l’ambiance des bistros de quartier à la française. Lumière sur un endroit où l’on pourra peut-être bientôt croiser ses amis sans se donner rendez-vous.

En poussant la porte vitrée qui fait le coin de la 2nd avenue et de la 49e rue, on entendrait presque les polyphonies d’un accordéon retentir du fond de la pièce. Une ambiance vivante et chaleureuse, une carte traditionnelle composée de véritables « recettes de grand-mère », un menu à bas prix, une décoration modeste mais soignée : Matisse, le nouveau restaurant de Frédérick Lesort rappelle sans hésiter les bistrots de quartier parisiens où l’on se retrouve à toute heure pour un déjeuner amical ou un verre de vin au bar. « C’était le concept, explique-t-il. Je voulais quelque chose d’à la fois traditionnel, jeune et vibrant. »

Adoptant une cuisine populaire composée de quelques créations telles que la tarte Tatin aux oignons et chèvre ou le bœuf bourguignon façon « Julia Child », le Français mise sur un prix bon marché (aucun mets ne dépasse les 20$) et une authentique simplicité. Mais sans pour autant dénigrer la qualité, en proposant de nobles produits qui revisitent toute la cuisine traditionnelle française. « Avec cette politique de prix réduits pour le client, avoue Frédérick Lesort, il y a des plats où la marge est vraiment très minime. » Pour les puristes, on pourra même y retrouver des spécialités qui ont forgé l’enfance : œufs mayonnaise, soupe à l’oignon, céleri rémoulade, salade niçoise, boudin aux pommes, poulet au thym intitulé « Tout simplement », steak au poivre, profiteroles, mousse au chocolat… Le tout préparé par les soins de Franck Maucort, ancien élève de Joël Robuchon et employé du restaurant Les Halles. Le menu parfait pour Fabrice Compeyre, le manager de Matisse : Cagouille aux lardons (escargots 11$), bœuf bourguignon (19$) et… tarte Tatin en dessert (6.5$), le tout accompagné d’un Bordeaux Château Haut Mondin (34$/bouteille).

C’est alors sans surprise que depuis l’ouverture à la mi-novembre, de nombreux clients promettent fidélité. « Hier soir, une dame a avoué que même pour 24$, elle reviendrait goûter au bœuf bourguignon, raconte Frédérick Lesort. Je lui ai répondu : revenez donc alors pour 19$. » Et dans ce quartier d’affaires, où le siège de l’ONU trône à quelques blocs, les gens semblent avoir pris connaissance de l’endroit qui, il faut le dire, se démarque des restaurateurs rapides avoisinants. La clientèle y vient volontiers pour un déjeuner en pleine semaine.

Avec seulement 40 couverts disposés étroitement, il se peut pourtant que Matisse devienne rapidement débordé et un peu bruyant, à l’image de tous les bistrots populaires. Mais qu’importe, lorsque les beaux jours arriveront, le restaurant disposera d’une capacité similaire en terrasse. De quoi rappeler les dîners conviviaux des places animées de Montmartre.

Infos pratiques :

Matisse

Restaurant et Bar à Vin

924 Second Avenue at 49th street, New York, NY 10022

Standard: 212 546 9300

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related